« Prenez un directeur, un écrivain (ou scénariste) et laissez-les tranquille. Les meilleurs films se font ainsi. »

William A. Wellman ou William Wellman (né William Augustus Wellman le 29 février 1896 à Brookline dans le Massachusetts et décède le 9 décembre 1975 à Los Angeles) est un réalisateur de cinéma américain. Il est surtout connu pour ses films Les Ailes (Wings) et Une étoile est née.

Ayant servi comme ambulancier, puis pilote dans l’escadrille La Fayette, il s’attache à montrer dans ses films de guerre la réalité du front plus qu’à idéaliser l’héroïsme des soldats. Même souci de vérité dans ses westerns, son genre de prédilection, où l’action est souvent délaissée au profit de scènes où se font jour les tensions d’un groupe ou la dimension psychologique des personnages. Nulle violence gratuite enfin : Wellman « omet » souvent de filmer une bagarre dans son intégralité, préférant en souligner les à-côtés, avec une grande sobriété de moyens. Sa volonté de montrer la réalité le conduit à préférer les décors naturels ou à s’affranchir des conditions de tournage imposées par ses producteurs : pour Les Ailes (Wings), il exige d’attendre l’arrivée de nuages dans un ciel parfaitement bleu pour rendre les combats aériens plus saisissants.

Cinéaste sensible, ouvert aux injustices sociales, plus que cinéaste engagé, il réalise L’Étrange Incident (The Ox-Bow Incident) (1943) western qui dénonce en 1885 le lynchage ; et ce dans une période où la ségrégation raciale vis-à-vis des Noirs se double de la mise au ban des Japonais soupçonnés de collaboration, ainsi que Wild Boys of the Road, film douloureux sur la violence engendrée par la Grande Dépression.

Plusieurs de ses westerns, témoignent de sa volonté de montrer la contribution essentielle de la femme dans l’histoire des États-Unis. Dans La Ville abandonnée, Anne Baxter tient tête à une bande de hors-la-loi ; dans Convoi de femmes, cent cinquante femmes déclassées (dont une fille mère, et deux prostituées, voire plus de deux, comme le suggèrent certaines répliques) traversent les États-Unis et affrontent avec courage et dignité de multiples épreuves pour épouser des colons à demi sauvages qui représentent leur dernière chance de réhabilitation.

Plus encore, en 1944, dans Buffalo Bill avant tout le monde dans le western parlant, il réhabilite l’Indien, affamé par les chasses au bison. Il montre le célèbre héros en porte-à-faux avec les deux civilisations de l’ouest cracher sur une médaille présidentielle reçue pour ses combats victorieux contre ses amis Cheyennes. Il poursuit la réhabilitation en 1951 dans Au-delà du Missouri, mais sans le même ton polémique et en situant l’histoire au temps des trappeurs. De l’union d’un blanc et d’une indienne naîtra un enfant métis. Par ailleurs dans la ville abandonnée l’héroïne et son grand-père vivent au côté des Apaches qui ne leur font aucun mal.

Si sa carrière fut couronnée de nombreux succès (Les Ailes et Une étoile est née, entre autres), il termine sur un échec, avec C’est la guerre (Lafayette Escadrille) (1958), film semi-autobiographique où il prête sa voix à celle du narrateur. Et en 1948 en plein maccarthysme, il tourna un film anticommuniste, Le Rideau de fer, dont il ne voulut plus entendre parler.

Il décède le 9 décembre 1975 à Los Angeles.

bibliographie

– Wild Bill Wellman: Hollywood Rebel, William Wellman Jr, University Press of Kentucky, 2021. (Anglais)
– Anthologie du cinéma, tome 10, Collectif, L’Avant-Scène Cinéma, 1981.
– William Wellman, Gérard Langlois, L’Avant-Scène Cinéma, 1981.
– A Short Time for Insanity:an Autobiography, William A. Wellman, Hawthorn, 1974. (Anglais)

Filmographie comme réalisateur et scénariste

1958 C’est la guerre réalisation et scénario
1958 Les commandos passent à l’attaque
1956 Good-bye, My Lady
1955 L’allée sanglante
1954 Track of the Cat
1954 Light’s Diamond Jubilee Documentaire TV
1954 Les géants du cirque de James Edward Grant (non crédité)
1954 Écrit dans le ciel
1953 Aventure dans le grand Nord
1952 My Man and I
1951 Convoi de femmes
1951 It’s a Big Country: An American Anthology
1951 Au-delà du Missouri
1950 The Happy Years
1950 La voix que vous allez entendre
1949 Bastogne
1948 La ville abandonnée
1948 Le rideau de fer
1947 Magic Town
1946 Gallant Journey réalisation et scénario
1945 Les forçats de la gloire
1945 This Man’s Navy
1944 Buffalo Bill
1943 L’étrange incident
1943 L’étrangleur
1942 Thunder Birds: Soldiers of the Air
1942 L’inspiratrice
1942 Roxie Hart
1941 Reaching for the Sun
1939 La lumière qui s’éteint
1939 Beau Geste
1938 Les hommes volants
1938 Les aventures de Tom Sawyer de Norman Taurog (non crédité)
1937 La joyeuse suicidée réalisation et scénario
1937 Une étoile est née réalisation et scénario
1936 Tarzan s’évade de Richard Thorpe (non crédité)
1936 La petite provinciale
1936 The Robin Hood of El Dorado réalisation et scénario
1935 L’appel de la forêt
1934 The President Vanishes
1934 Stingaree
1934 Viva Villa! de Jack Conway (non crédité)
1934 Looking for Trouble
1933 Female de Michael Curtiz (non crédité)
1933 College Coach
1933 Wild Boys of the Road
1933 Rose de minuit
1933 Héros à vendre
1933 Lilly Turner
1933 Central Airport
1932 Frisco Jenny
1932 Les conquérants
1932 The Purchase Price
1932 Love Is a Racket
1932 Mon grand
1932 The Hatchet Man
1931 Safe in Hell
1931 The Star Witness
1931 Night Nurse
1931 L’ennemi public
1931 Other Men’s Women
1930 Maybe It’s Love
1930 Young Eagles
1930 Dangerous Paradise
1929 Woman Trap
1929 L’homme que j’aime
1929 Quartier chinois
1928 Les mendiants de la vie
1928 Tu ne tueras pas!
1928 Les pilotes de la mort
1927 Les ailes
1926 The Cat’s Pajamas
1926 You Never Know Women
1926 The Boob
1925 When Husbands Flirt
1924 The Circus Cowboy
1924 The Vagabond Trail
1924 Not a Drum Was Heard
1923 Cupid’s Fireman
1923 Big Dan
1923 Second Hand Love
1923 The Man Who Won
1920 The Twins of Suffering Creek de Scott R. Dunlap (non crédité)

Filmographie comme scénariste

1976 Une étoile est née de Frank Pierson (remake de 1937)
1954 Une étoile est née de George Cukor (remake de 1937)
1951 Vénus en uniforme de Charles Walters
1951 Robert Montgomery Presents TV
– A Star Is Born
1937 Le dernier gangster de Edward Ludwig