« Le cinéma est ma vie parce que sinon je serais seulement un fantôme et tous les rapports avec les autres se dissoudraient dans le brouillard. »

Les frères Vittorio et Paolo Taviani sont des réalisateurs et scénaristes italiens nés respectivement le 20 septembre 1929 et le 8 novembre 1931 à San Miniato (Toscane). Ils co-signent la mise en scène de chacun de leurs films.

Paolo et Vittorio Taviani suivent des cours d’art à l’Université de Pise et s’orientent vers le cinéma après avoir découvert Païsa de Roberto Rossellini.

Après avoir animé durant leur jeunesse le ciné-club de Pise ils s’installent à Rome au cours des années cinquante et commencent par réaliser quelques documentaires (San Miniato luglio ‘44).
S’étant liés d’amitié avec Valentino Orsini, ils montent ensemble à Livourne deux spectacles de théâtre « engagé ». Attachés à l’histoire sociale de l’Italie du Sud.
Ils participent ensuite au documentaire collectif L’Italia non è un paese povero avec Joris Ivens (1960) et cosignent avec Valentino Orsini Un uomo da bruciare (1962) ainsi que Les hors-la -loi du mariage (1963).

Il faut attendre 1967 pour qu’ils signent seuls enfin leur premier film, Les subversifs. Ils seront désormais scénaristes de tous leurs films. Très engagés, marqués à la fois par Godard, Brecht, Pasolini, et les grands classiques russes (dont Tolstoï, plusieurs fois adapté), ils remportent avec Sous le signe du scorpion (1969) un grand succès public et en 1977 la Palme d’or à Cannes avec Padre Padrone.

Après La nuit de San Lorenzo (1982) et Kaos (1984), Good morning Babilonia (1987) marque un essoufflement et les années 90 s’en ressentent avec une filmographie bancale (Fiorile, 1993, Tu ridi, 1996) et le passage à la télévision semble être alors une voie de salut : les téléfilms Resurrezione en 2001 et Luisa Sanfelice en témoignent. Pour leur second film de retour au cinéma Cesare deve morire, ils filment les détenus de la prison de Rebibbia répétant Jules César de Shakespeare sous la direction de Fabio Cavalli. Et c’est l’Ours d’or à Berlin en 2012 et le nastro d’argento du meilleur film de l’année.

Bibliographie

– Le cinéma des frères Taviani, Lorenzo Cuccu, Gremese, 2003.
– Paolo et Vittorio Taviani, de Riccardo Ferrucci et Patrizia Turini, Gremese Editore, 1996.
– Paolo et Vittorio Taviani, Jean A. Gili, entretien au pluriel – Institut Lumière/Actes Sud, 1993.
– Paolo et Vittorio Taviani, Gérard Legrand, Cahiers du Cinéma – Editions de l’Etoile, 1990.
– I film di Paolo e Vittorio Taviani, de P. Marco De Santi, Gremese Editore, 1988. (Italien)
– Sotto il segno dello scorpione. Il cinema dei fratelli Taviani, de Guido Aristarco, D’Anna, 1977. (Italien)

Filmographie

Filmographie comme réalisateur et scénariste

2015 Contes italiens réalisation et scénario
2012 César doit mourir réalisation et scénario
2007 Le mas des alouettes réalisation et scénario
2004 La san Felice TV réalisation et scénario
2002 La primavera del 2002 – L’Italia protesta, l’Italia si ferma (Documentaire)
2001 Résurrection (TV) réalisation et scénario
1998 Kaos II réalisation et scénario
1996 Les affinités électives réalisation et scénario
1993 Fiorile réalisation et scénario
1990 Le soleil même la nuit réalisation et scénario
1987 Good morning Babilonia réalisation et scénario
1984 Kaos, contes siciliens réalisation et scénario
1982 La nuit de San Lorenzo réalisation et scénario
1979 Il prato réalisation et scénario
1977 Padre padrone réalisation et scénario
1974 Allonsanfàn réalisation et scénario
1972 Saint-Michel avait un coq réalisation et scénario
1969 Sous le signe du scorpion réalisation et scénario
1967 Les subversifs réalisation et scénario
1963 I fuorilegge del matrimonio réalisation et scénario
1962 Un homme à brûler réalisation et scénario
1960 L’Italia non è un paese povero (Documentaire)
1954 San Miniato, luglio ’44 (Court-métrage) réalisation et scénario

Filmographie comme scénariste

1953 Rivalità de Giuliano Biagetti et Roberto Rossellini