Victor Sjöström (Victor Seastrom aux États-Unis) né le 20 septembre à Silbodal, en suede, il décéde 3 janvier 1960 à Stockholm. Acteur et réalisateur de cinéma suédois. Il doit être considéré, tout à la fois, comme l’un des pères fondateurs (avec Mauritz Stiller) de l’école suédoise et l’un des pionniers de l’art cinématographique.

Il a six mois lorsque ses parents s’installent à New York. Sa mère, Elisabeth, née Hartman, une ancienne actrice provinciale est la sœur de Victor Hartman, premier acteur du Théâtre dramatique royal de Stockholm. Elle meurt lorsqu’il a 7 ans en 1886. Son père remarié, il est renvoyé en Suède chez une tante. Il fréquente le lycée d’Uppsala et fait du théâtre en amateur. Mais son père, revenu des États-Unis, où il a fait faillite, s’oppose à ses aspirations. Il l’oblige à travailler sur un chantier. À la mort de son père, en 1895, Sjöström peut enfin intégrer une troupe théâtrale en Finlande.

En 1911, il crée sa propre compagnie et finit par s’imposer comme un comédien talentueux. Son engagement comme acteur de cinéma date de 1912. Il interprète quatre films de Mauritz Stiller, entré à la Svenska Biograph en même temps que lui. Il réalise son premier film la même année, Le Jardinier. Son premier succès mondial est Ingeborg Holm (1913). Terje Vigen d’après Henrik Ibsen en 1916 inaugure la grande période du cinéaste, marquée par des chefs-d’œuvre comme Les Proscrits (1918) ou plus tard La Charrette fantôme (1921), adaptation d’un roman de Selma Lagerlöf, lauréate du Prix Nobel de littérature en 1909. Il entretiendra avec celle-ci de fécondes relations puisqu’il transposera également La Fille de la tourbière (Tösen från stormyrtorpet) (1917), La Voix des ancêtres (Ingmarssönerna) (1918) et La Montre brisée (Karin Ingmarsdotter) (1919). Il tourne 41 films en Suède dont certains ont disparu.

Il accepte une proposition de Louis B. Mayer et en 1924, il part pour Hollywood où il se consacre exclusivement à la réalisation. Il y réalise plusieurs films (dont un nouveau chef d’œuvre Le Vent et son premier film parlant Une femme à aimer) jusqu’en 1937. Rencontrant des difficultés avec l’avènement du cinéma parlant, il retourne en Suède. Là-bas il tourne quelques films, puis reprend sa carrière d’acteur et reçoit la consécration en 1957 avec les Fraises sauvages d’Ingmar Bergman qui est le dernier film dans lequel il joue.

il décède 3 janvier 1960 à Stockholm.

Bibliographie

– Anthologie du cinéma, tome 1, Collectif, L’Avant-Scène Cinéma, 1966.
– Victor Sjöström, de Bengt Idestam-Almquist, L’Avant-Scène Cinéma, 1965.
– Sjöström et l’école suédoise, René Jeanne et Charles Ford, Éditions Universitaires, 1963.

Filmographie

1937 Sous la robe rouge
1931 Markurells i Wadköping
1930 Väter und Söhne
1930 Die Sehnsucht jeder Frau
1930 Le désir de chaque femme
1928 Les masques de satan
1928 Le vent
1928 The Divine Woman
1926 La lettre écarlate
1925 La tour des mensonges
1925 Les confessions d’une reine
1924 Larmes de clown réalisation et scénario
1924 Le glaive de la loi
1923 Le vaisseau tragique réalisation et scénario
1922 La maison cernée réalisation et scénario
1922 L’épreuve du feu réalisation et scénario
1921 La charrette fantôme réalisation et scénario
1920 Maître Samuel
1920 La montre brisée réalisation et scénario
1920 Le monastère de Sendormir réalisation et scénario
1919 Le testament de sa Grâce réalisation et scénario
1919 La voix des ancêtres réalisation et scénario
1918 Les proscrits réalisation et scénario
1917 La Fille de la Tourbière réalisation et scénario
1917 Terje Vigen réalisation et scénario
1916 Therèse
1916 L’étrange aventure de l’ingénieur Lebel réalisation et scénario
1916 Hon segrade réalisation et scénario
1916 Skepp som mötas
1915 Judaspengar
1915 I prövningens stund Court Métrage
1915 Skomakare, bliv vid din läst réalisation et scénario
1915 Landshövdingens döttrar réalisation et scénario
1915 Det var i maj réalisation et scénario
1915 Sonad skuld réalisation et scénario
1915 En av de många réalisation et scénario
1915 Havsgamar Court Métrage
1914 Hjärtan som mötas
1914 Högfjällets dotter
1914 Gatans barn
1914 Bra flicka reder sig själv réalisation et scénario
1914 Strejken réalisation et scénario
1914 Dömen icke
1914 Prästen
1914 Kärlek starkare än hat eller skogsdotterns hemlighet
1913 Miraklet
1913 Halvblod
1913 Ingeborg Holm réalisation et scénario
1913 Livets konflikter
1913 Blodets röst réalisation et scénario
1913 Lady Marions sommarflirt
1913 Löjen och tårar
1913 Äktenskapsbyrån réalisation et scénario
1912 Le jardinier
1912 Ett hemligt giftermål