« Il faut qu’une partie de soi ait peur, ça maintient en vigilance. Sinon, on devient complaisant. »

Steven Soderbergh est un réalisateur, scénariste et producteur de cinéma américain, né le 14 janvier 1963 à Atlanta en Géorgie. Il utilise souvent les pseudonymes de Mary Ann Bernard (le nom de jeune fille de sa mère) et Peter Andrews (son père s’appelait Peter Andrews Soderbergh) pour faire respectivement le montage ou la photographie de ses propres films.

Très jeune, il se fait la main avec des films au format Super 8 avec le matériel prêté aux étudiants de la Louisiana State University.

Le premier film de Soderbergh, Sexe, Mensonges et Vidéo, qu’il a lui-même écrit et mis en scène, se voit décerner la Palme d’or au Festival de Cannes 1989 et rencontre un grand succès. Il reste, à ce jour (2014), le plus jeune réalisateur, après Louis Malle, à avoir obtenu cette récompense. Avec Quentin Tarantino, il a été le fer de lance de la reconnaissance du cinéma indépendant dans les années 1990, illustrés notamment au Festival du film de Sundance.

Face à la pression de cette reconnaissance mondiale, il choisit de tourner des films indépendants, dans des genres variés : le thriller avec Kafka, le drame avec King of the Hill en 1993, le (policier avec À fleur de peau, et de véritables exercices de style avec Schizopolis et Gray’s Anatomy, dont le style expérimental ne favorise pas un succès commercial.

Il collabore pour la première fois avec de grands studios avec le thriller Hors d’atteinte en 1998, qui connait un beau succès critique et commercial, avec un George Clooney qui tente de percer sur grand écran et la jeune pop-star Jennifer Lopez. L’année suivante, il réalise le thriller L’Anglais (The Limey), qui est un échec au box-office, mais confirme un soutien critique.

En 2000, il réalise deux énormes succès : d’abord Erin Brockovich, seule contre tous, où Julia Roberts y tient le rôle d’un personnage existant réellement : Erin Brockovich, une humble secrétaire qui mit au jour les actes de pollution d’eau d’une grande société de distribution énergétique en Californie.

Mais c’est pour son dixième long-métrage, le film choral et kaléidoscopique sur le narco-trafic américain Traffic, sorti la même année, et nominée dans les mêmes catégories, qu’il décroche l’Oscar du meilleur réalisateur.

À partir de là, il devient un réalisateur bankable et peut obtenir des distributions de luxe qui viendront toujours soutenir des produits grand public et d’autres plus difficiles.

En 2001 sort Ocean’s Eleven, remake de L’Inconnu de Las Vegas.

En 2002, il tourne deux films plus risqués, mais avec des stars en tête d’affiche : Full Frontal, (entièrement tourné à la caméra numérique DV et principalement en caméra « à l’épaule), avec notamment Julia Roberts, puis Solaris (remake du film adapté en 1972 d’Andreï Tarkovski), avec George Clooney. Les films ne rencontrent pas de véritables succès commerciaux, en raison de leur parti-pris esthétisant et réflexif.

En 2004, il revient vers le cinéma commercial avec Ocean’s Twelve, dont la déjà large distribution s’enrichit encore avec Catherine Zeta-Jones et Bruce Willis. Le film convainc moyennement la critique, mais fonctionne très bien au box-office.

L’année suivante, il enchaîne néanmoins avec un succès commercial, en concluant sa trilogie de Danny Ocean avec Ocean’s Thirteen.

En mai 2008, il présente en compétition à Cannes son « biopic » sur Che Guevara, interprété par Benicio del Toro. À l’origine, Che est prévu pour sortir en deux fois dans les salles (Che, 1re partie : L’Argentin puis Che, 2e partie : Guerilla). Mais au Festival de Cannes, il est présenté en une fois, soit 4 heures. Benicio del Toro reçoit d’ailleurs pour son rôle le Prix d’interprétation masculine.

En 2009 sort The Informant!, une adaptation du roman du même nom de Kurt Einchenwald, que Steven Soderbergh souhaitait réaliser depuis la fin du tournage d’Ocean’s Eleven. Cette comédie d’espionnage est portée par Matt Damon qui incarne Mark Whitacre, l’informateur du FBI ayant contribué à la révélation d’un scandale financier autour de la grande société d’agro-alimentaire américaine, Archer Daniels Midland.

Après le documentaire And Everything Is Going Fine, en 2010, il revient au cinéma en 2011 avec Contagion. Dans ce thriller d’anticipation, racontant la propagation à l’échelle mondiale d’un virus, il réunit une distribution impressionnante : Matt Damon, Kate Winslet, Marion Cotillard, Gwyneth Paltrow, Jude Law et Laurence Fishburne. Le film est un énorme succès critique et commercial.

Il enchaîne en 2013 avec Ma vie avec Liberace.

Bibliographie

– Leçons de cinéma: Masterclasses des plus grands réalisateurs, Laurent Tirard, Nouveau Monde, 2020.
– The Cinema of Steven Soderbergh : Indie Sex, Corporate Lies, and Digital Videotape, Andrew Dewaard et Colin Tait,
Columbia University Press, 2013. (Anglais)
– Erin Brockovich: seule contre tous, Susannah Grant, Pocket, 2012.
– Décadrages 16-17: Les abîmes de l’adaptation, sous la direction de Alain Boillat et François Bovier, Décadrages, 2011.
– 3 exemples du cinéma américain: D. Aronofsky, S. Coppola, S. Soderbergh: Le montage de l’indicible, Rémi Pietka,
Editions Universitaires Europeenes, 2010.
– Leçons de cinéma: L’intégrale, Laurent Tirard, Nouveau Monde, 2009.
– Les Six Samouraïs : Hollywood somnolait, ils l’ont réveillé !, Sharon Waxman, Calmann-Lévy, 2007.
– Leçons de cinéma 2, sous la direction de Laurent Tirard, Nouveau Monde, 2006.
– Steven Soderbergh : Interviews, sous la direction de Anthony Kaufman, University Press of Mississippi, 2002. (Anglais)

Filmographie comme réalisateur et scénariste

2014-2015 The Knick TV (20 épisodes)
– This Is All We Are (2015)
– Do You Remember Moon Flower? (2015)
– Not Well at All (2015)
– Williams and Walker (2015)
– There Are Rules (2015)
2013 Ma vie avec Liberace
2013 Effets secondaires
2012 An Amazing Time: A Conversation About End of the Road (Court-métrage documentaire)
2012 Magic Mike
2011 Piégée
2011 Contagion
2011 The Last Time I Saw Michael Gregg (Vidéo)
2010 And Everything Is Going Fine (Documentaire)
2009 The Informant!
2009 Girlfriend Experience
2008 Che – 1ère partie – L’Argentin
2008 Che – 2ème partie – Guerilla
2007 Ocean’s 13
2006 The Good German
2006 Building No. 7 (Court-métrage) réalisation et scénario
2005 Bubble
2004 Ocean’s Twelve
2004 Eros (segment « Equilibrium ») réalisation et scénario
2003 K Street TV (10 épisodes)
– Week 10
– Week 9
– Week 8
– Week 7
– Week 6
2002 Solaris réalisation et scénario (remake)
2002 Full Frontal
2001 Ocean’s Eleven
2000 Traffic
2000 Erin Brockovich, seule contre tous
1999 L’Anglais
1998 Hors d’atteinte
1996 Schizopolis (non crédité) réalisation et scénario
1996 Gray’s Anatomy
1993-1995 Fallen Angels (TV)
– The Professional Man (1995)
– The Quiet Room (1993)
1995 À fleur de peau réalisation et scénario
1993 King of the Hill réalisation et scénario
1991 Kafka
1989 Sexe, mensonges et vidéo réalisation et scénario
1987 Winston Court-métrage réalisation et scénario
1985 Access All Areas (Court-métrage)
1985 Yes: 9012 Live (Documentaire)

Filmographie comme scénariste

2004 Criminal de Gregory Jacobs (sous le nom de Sam Lowry) (remake de « neufs reines » de Fabián Bielinsky)
1997 Le veilleur de nuit de Ole Bornedal