« Le cinéma est un corps de mémoire. Il fixe ce qui fuit, s’efface, disparait, se transforme. »

Raymond Bellour, né le 18 janvier 1939 à Lyon, est un écrivain français, critique et théoricien, principalement connu pour ses essais sur le cinéma.

Après des études de lettres, il écrit des critiques de cinéma pour de nombreux organes de presse quotidienne ou hebdomadaire. En 1963, il fonde la revue Artsept. L’année suivante, il entre au CNRS. En 1979, il est docteur d’État. À partir de 1986, il donne des cours à l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3. Il participe à l’exposition Passages de l’image (1989).

En 1991, avec Serge Daney, il participe à la création de la revue Trafic.

Parutions

– L’Enfant, Paris, P.O.L., 2013.
– La Querelle des dispositifs. Cinéma – installations, expositions, Paris, P.O.L., 2012.
– Lire Michaux, Paris, Gallimard, 2011.
– Le Corps du cinéma : hypnoses, émotions, animalités, Paris, Éditions P.O.L, 2009.
– Partages de l’ombre, textes, La Différence, 2002.
– L’Entre-Images 2 : Mots, Images, Paris, Éditions P.O.L, 14 février 1999.
– Oubli, textes, La Différence, 1992.
– L’Entre-Images, Photo. Cinéma. Vidéo, La Différence, 1990;
– Mademoiselle Guillotine, La Différence, 1989.
– L’Analyse du film, Albatros, 1979 (réed. Calmann-Lèvy, 1995.
– Le Livre des autres, entretiens, 10/18, UGE, 1978.
– Le Livre des autres, essais et entretiens, L’Herne, 1971.
– Les Rendez-vous de Copenhague, roman, Gallimard, 1966.
– Alexandre Astruc, Seghers, 1963.
– Henri Michaux ou une mesure de l’être, Gallimard, 1965 (édition augmentée, « Folio Essais », 1986.

Filmographie comme réalisateur et scénariste

1961 Satan mon prochain (Court métrage Documentaire)
1960 Prière pour Robinson Crusoé (Court métrage Documentaire)