« J’ai toujours essayé de faire la photo du film, et non pas ma photographie, de réaliser celle qui, après tous les filtres et informations, me semblait apporter un peu plus d’émotion. »

« Eternelle question : tourne-t-on en scope ou on fait-on le film en scope ? »

« Maintenant, l’argentique cède la place à des capteurs électroniques, mais ce n’est que la partie technologique de l’image. Une image, c’est une conception intellectuelle. »

Raoul Coutard, né le 16 septembre 1924 à Paris, est un réalisateur et directeur de la photographie de cinéma français lié au mouvement de la Nouvelle Vague.

Raoul Coutard interrompt ses études d’ingénieur chimiste pour partir en Indochine pour un premier séjour en 1946-47 dans l’infanterie coloniale où, comme sergent il commande une section dans le nord Laos; il devient ensuite reporter photographe. Il couvre notamment la guerre d’Indochine pour Radar, Life et Paris Match. Il y fait la rencontre de Pierre Schoendoerffer, qui sera déterminante.

Après des débuts d’opérateur avec quelques plans dans le film collectif d’images d’explorateurs À chacun son paradis (1956) de Luciano Emmer et Robert Enrico, il entame une longue collaboration avec Pierre Schoendoerffer, pour lequel il photographie en particulier La 317e Section (1964) et le Crabe-tambour (1977).

Son travail remarqué sur À bout de souffle (1960) de Jean-Luc Godard fait de lui le chef opérateur le plus en vue de la Nouvelle Vague. Tout comme Schoendoerffer, Godard lui restera longtemps fidèle, lui confiant la prise de vues de certains de ses meilleurs films comme Vivre sa vie (1962), Le Mépris (1963), Alphaville (1965) et Pierrot le fou (1965). Après avoir pris leurs distances au moment des événements de Mai 68, les deux hommes se retrouvent pour Passion (1982).

Coutard collabore entre-temps avec François Truffaut à des films aussi remarquables que Jules et Jim (1962) et La mariée était en noir (1967), et signe l’image de Lola (1960) de Jacques Demy, de Chronique d’un été (1960) de Jean Rouch et Edgar Morin, de Tire-au-flanc 62 (1962) de Claude de Givray, de La Poupée (1962) de Jacques Baratier et de Vacances portugaises de Pierre Kast (1962).

Il signe encore la photo de Z (1969) l’Aveu (1970) de Konstantinos Costa-Gavras, la Diagonale du fou (1984) de Richard Dembo.

Son utilisation de la lumière naturelle, le jeu marqué des contrastes en noir et blanc comme en couleurs et la mobilité de sa caméra ont véritablement révolutionné la photographie de cinéma.

Comme metteur en scène, Raoul Coutard a réalisé Hoa-Binh (1970), une évocation d’un épisode de la guerre d’Indochine, La Légion saute sur Kolwezi (1979), sur l’opération militaire de 1978 au Zaïre, et S.A.S. à San Salvador (1982).

Publications

– Le Même Soleil – Indochine, 1945-1954, Le Bec en l’air, 2010.
– L’Impériale de Van Su – Ou comment je suis entré dans le cinéma en dégustant une soupe chinoise, Éditions Ramsay, 2007.

Filmographie comme réalisateur

1983 S.A.S. à San Salvador
1980 La légion saute sur Kolwezi
1970 Hoa-Binh

Filmographie comme directeur de la photographie

2001 Sauvage Innocence de Philippe Garrel
1996 Le géographe manuel de Michel Stumpf
1996 Le Cœur fantôme de Philippe Garrel
1995 Faut pas rire du bonheur de Guillaume Nicloux
1993 La Naissance de l’amour de Philippe Garrel
1992 La vie crevée de Guillaume Nicloux
1992 Maigret (TV)
– Maigret et les plaisirs de la nuit
1991 Something’s wrong with you de Roger Walter
1991 Les enfants volants de Guillaume Nicloux
1990 Kaffeeklatsch de Sabine Eckhard (Court métrage)
1990 Nachbarschaft de Sabine Eckhard (Court métrage)
1990 Docteur Norman Bethune de Phillip Borsos
1990 Il gèle en enfer de Jean-Pierre Mocky
1990 La Femme fardée de José Pinheiro
1988 Brennende Betten de Pia Frankenberg
1988 Ne réveillez pas un flic qui dort de José Pinheiro
1988 Brennende Betten de Pia Frankenberg
1988 Peaux de vaches de Patricia Mazuy
1988 Blanc de Chine de Denys Granier-Deferre
1987 Fuegos de Alfredo Arias
1986 Max mon amour de Nagisa Ōshima
1986 Parachute de Sabine Eckhard (Court métrage)
1985 Flash Back de Olivier Nolin
1984 Prénom Carmen de Jean-Luc Godard
1984 La Diagonale du fou de Richard Dembo
1984 La Garce de Christine Pascal
1982 Passion de Jean-Luc Godard
1977 Le Crabe-tambour de Pierre Schoendoerffer
1974 Comme un pot de fraises!.. de Jean Aurel
1973 L’Emmerdeur d’Édouard Molinaro
1972 Le Gang des otages d’Édouard Molinaro
1972 Baraka à Beyrouth (Embassy) de Gordon Hessler
1972 The Jerusalem File de John Flynn
1972 Le Trèfle à cinq feuilles de Edmond Freess
1971 Les Aveux les plus doux d’Édouard Molinaro
1971 L’Explosion de Marc Simenon
1970 L’Aveu de Costa-Gavras
1970 La Liberté en croupe d’Édouard Molinaro
1970 Êtes-vous fiancée à un marin grec ou à un pilote de ligne ? de Jean Aurel
1969 Z de Costa-Gavras
1968 L’Étoile du Sud de Sidney Hayers
1968 Rocky Road to Dublin de Peter Lennon (Documentaire)
1967 Le Marin de Gibraltar de Tony Richardson
1967 Deux ou trois choses que je sais d’elle de Jean-Luc Godard
1967 La Chinoise de Jean-Luc Godard
1967 Week-end de Jean-Luc Godard
1967 La mariée était en noir de François Truffaut
1967 L’Horizon de Jacques Rouffio
1966 L’Espion de Raoul Lévy
1966 Made in USA de Jean-Luc Godard
1965 L’avatar botanique de Mlle Flora de Jeanne Barbillon (Court métrage)
1965 Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution de Jean-Luc Godard
1965 Pierrot le fou de Jean-Luc Godard
1965 Scruggs de David Hart
1965 Un monsieur de compagnie de Philippe de Broca
1965 Je vous salue mafia de Raoul Lévy
1965 La 317e section de Pierre Schoendoerffer
1964 Les plus belles escroqueries du monde (segment Le Grand escroc)
1964 La difficulté d’être infidèle… de Bernard Toublanc-Michel
1964 Bande à part de Jean-Luc Godard
1964 La Peau douce de François Truffaut
1964 Une femme mariée de Jean-Luc Godard
1963 Vacances portugaises de Pierre Kast
1963 Comme deux gouttes d’eau de Fons Rademakers
1963 Le Petit Soldat de Jean-Luc Godard
1963 Les Carabiniers de Jean-Luc Godard
1963 Le Mépris de Jean-Luc Godard
1963 Les Baisers de Bernard Toublanc-Michel, Bertrand Tavernier, Claude Berri…
1962 L’amour à vingt ans (segment « Antoine et Colette »)
1962 Petit jour de Jacques Pierre (Court métrage)
1962 Vivre sa vie de Jean-Luc Godard
1962 La Poupée de Jacques Baratier
1962 Et Satan conduit le bal de Grisha N. Dabat
1961 Une femme est une femme de Jean-Luc Godard
1961 Jules et Jim de François Truffaut
1961 Les Grandes Personnes de Jean Valère
1961 Chronique d’un été de Jean Rouch et Edgar Morin
1960 Tire-au-flanc 62 de Claude de Givray et François Truffaut
1960 Bourdelle, sculpteur monumental de Albert Navarra (Court métrage documentaire)
1960 Tirez sur le pianiste de François Truffaut
1960 Lola de Jacques Demy
1959 Ramuntcho de Pierre Schoendoerffer
1959 Pêcheur d’Islande de Pierre Schoendoerffer
1959 À bout de souffle de Jean-Luc Godard
1958 La Passe du diable de Pierre Schoendoerffer et Jacques Dupont