« Vu d’ici je préfère la période où je fonctionnais par instinct. Aujourd’hui je suis plus conscient et tourmenté par la vérité, la vérité inatteignable derrière les visages et les paroles. »

Michel Brault (né le 25 juin 1928 à Montréal, mort le 21 septembre 2013 en voyage à Toronto) est un directeur de la photographie, un cadreur, un réalisateur et un producteur québécois. Il est considéré comme l’un des meilleurs cinéastes québécois du cinéma direct, le premier à faire une esthétique de la caméra à l’épaule, pratique aujourd’hui incontournable.

Dans les années 1960, Michel Brault est le pont entre le Québec et la Nouvelle Vague française, notamment grâce à sa collaboration avec Jean Rouch, montrant en Europe les acquis alors récents du cinéma direct (ou « cinéma vérité » pour les anglophones).

Issu d’une famille aisée, Michel Brault fait ses classes à l’Office national du film du Canada (ONF) comme éclairagiste à l’époque de l’omniprésence de l’éclairage hollywoodien dans les « documentaires » tournés en studio. Il se démarque par un éclairage épuré s’inspirant de la lumière ambiante, une prédilection pour le grand angulaire, une grande mobilité définie par les déplacements des personnages et des cadrages centrés sur la figure humaine au détriment du décor.

Il est de la plupart des œuvres phares du cinéma direct à l’ONF, depuis Les Raquetteurs (1958) — premier exemple de caméra à l’épaule — et notamment Pour la suite du monde de Pierre Perrault (1963)… Il signe aussi Les Ordres, film incontournable sur la Crise d’Octobre survenue au Québec en octobre 1970 et qui lui a valu le prix de la mise en scène lors du Festival de Cannes 1975.

Passionné de technique, il collabore avec le fabricant de caméras Éclair à la création de caméras conçues spécialement pour le tournage à l’épaule. Par ses réflexions sur le médium, et par sa pratique, par sa polyvalence, et par son intelligence technique et théorique du cinéma, il aura eu une influence considérable, contribuant notamment à l’établissement d’une grande tradition de directeur de la photographie-cameraman québécois travaillant avec des équipes réduites, de façon très légère, et dont Pierre Mignot et André Turpin sont les descendants.
Il incarne l’esprit d’innovation et les préoccupations éthiques du cinéma vérité à la section française de l’ONF.

Bibliographie

– Pour la suite du monde:de Pierre Perrault et Michel Brault, de Caroline Zéo, Yellow Now 2017.
– Le Cinéma de Michel Brault, à l’image d’une nation, André Loiselle, L’Harmattan, 2005.

Filmographie comme acteur

2013 Michel Brault: Le cinema c’est ce qu’on veut (Video) de Rina Sherman

Filmographie comme directeur de la photographie

2000 Anne Hébert (Documentaire) de Jacques Godbout
1989 Dead Man Out (TV) de Richard Pearce
1988 Des amis pour la vie (TV) de Alain Chartrand
1988 La grenouille et la baleine de Jean-Claude Lord
1986 No Mercy de Richard Pearce
1986 The Great Land of Small de Vojtech Jasný
1984 Louisiane (TV) de Philippe de Broca et Jacques Demy (non crédité)
1982 La quarantaine de Anne Claire Poirier
1982 Elia Kazan: An Outsider (Documentaire)
1981 Threshold de Richard Pearce
1980 Thetford au milieu de notre vie de Iolande Cadrin-Rossignol et Fernand Dansereau
1980 Les bons débarras de Francis Mankiewicz
1980 La voiture des dimanches (Documentaire) de Léo Plamondon
1979 La loi de la ville (Documentaire) de Michel Bouchard
1979 Mourir à tue-tête d’Anne Claire Poirier
1978 Les tisserandes (Court-métrage documentaire) de Léo Plamondon
1977 Le Saint-Laurent (Documentaire TV) de Guy Dufaux
1977 15 Nov (Documentaire) de Ronald Brault et Hugues Mignault
1977 Jules le magnifique (Documentaire) de Michel Moreau
1976 La veillée des veillées (Documentaire) de Bernard Gosselin
1975 Eliza’s Horoscope de Gordon Sheppard
1975 Le temps de l’avant de Anne Claire Poirier
1973 Tickets s.v.p (Court-métrage) de Pierre Perrault
1973 Kamouraska de Claude Jutra
1972 Le temps d’une chasse de Francis Mankiewicz
1971 Mon oncle Antoine de Claude Jutra
1971 Faut aller parmi l’monde pour le savoir (Documentaire) de Fernand Dansereau
1970 Un pays sans bon sens! (Documentaire) de Pierre Perrault
1970 Entre tu et vous de Gilles Groulx
1970 Marie-Christine (Court-métrage) de Claude Jutra
1969 Préambule (Court-métrage) de Werner Nold
1968 Ce soir-là, Gilles Vigneault… (Documentaire) de Arthur Lamothe
1967 Aspects d’une discussion en groupe (Court-métrage) de Guy Beaugrand-Champagne et Raymonde Pilon
1967 La visite du général de Gaulle au Québec (Court-métrage documentaire) de Jean-Claude Labrecque
1966 Rouli-roulant (Court-métrage documentaire) de Claude Jutra
1965 Les montréalistes (Court-métrage documentaire) de Denys Arcand
1964 Jusqu’au cou de Denis Héroux
1963 La France revisitée (Court-métrage documentaire) de Jean LeMoyne
1963 À tout prendre de Claude Jutra
1962 À Saint-Henri le cinq septembre (Court-métrage documentaire) de Hubert Aquin
1962 La fête prisonnière (Court-métrage documentaire) de Mario Ruspoli
1962 Regards sur la folie (Documentaire) de Mario Ruspoli
1962 Seul ou avec d’autres de Denys Arcand et Denis Héroux
1962 La punition de Jean Rouch
1961 Festival in Puerto Rico (Court-métrage documentaire) de Wolf Koenig et Roman Kroitor
1961 Golden Gloves (Court-métrage documentaire) de Gilles Groulx
1961 Les administrateurs de Fernand Dansereau et Jacques Godbout
1961 Les inconnus de la terre (Court-métrage documentaire) de Mario Ruspoli
1961 Le jeu de l’hiver (Court-métrage documentaire) de Jean Dansereau et Bernard Gosselin
1961 Chronique d’un été (Paris 1960) (Documentaire) de Edgar Morin et Jean Rouch
1960 Normetal (Court-métrage documentaire) de Gilles Groulx
1960 Saint-Denys Garneau (Court-métrage documentaire) de Louis Portugais
1960 Wilfrid Pelletier, chef d’orchestre et éducateur (Court-métrage documentaire) de Louis Portugais
1960 Alfred Desrochers, poète (Court-métrage documentaire) de Claude Fournier
1959 Télesphore Légaré, garde-pêche (Court-métrage documentaire) de Claude Fournier
1958 Au bout de ma rue (Court-métrage) de Louis-Georges Carrier
1958 Crane Island (Court-métrage) de Raymond Garceau
1958 Eye Witness No. 99 (Court-métrage) de Hector Lemieux et Pierre Patry
1958 Le maître du Pérou de Fernand Dansereau
1958 Les mains nettes de Claude Jutra
1958 Pays neuf de Fernand Dansereau
1958 Au bout de ma rue (Court-métrage documentaire) de Louis-Georges Carrier
1958 The Days Before Christmas (Court-métrage) de Stanley Jackson et Wolf Koenig
1958 Police (Court-métrage documentaire) de Terence Macartney-Filgate
1956 La communauté juive de Montréal (Court-métrage documentaire) de Fernand Dansereau

Filmographie comme réalisateur

2007 Happiness Bound (Documentaire)
1999 Quand je serai parti… vous vivrez encore
1996 Ozias Leduc, comme l’espace et le temps (Documentaire)
1994 Shabbot Shalom (TV)
1994 Mon amie Max
1991 Montréal vu par… (segment  » La Dernière partie »)
1990 Les noces de papier (TV)
1985 A Freedom to Move (Court-métrage documentaire)
1974 Témoignages (TV)
– Etes-vous seul?
1974 Les ordres (Documentaire)
1973 Le bras de levier et la rivière (Court-métrage documentaire)
1971 L’acadie, l’Acadie (Documentaire)
1969 Éloge du chiac (Court-métrage documentaire)
1968 Le beau plaisir (Court-métrage documentaire)
1968 Les enfants de Néant (Documentaire)
1967 Entre la mer et l’eau douce
1964 Le temps perdu (Court-métrage)
1964 La fleur de l’âge, ou Les adolescentes (segment « Geneviève »)
1964 Geneviève (Court-métrage)
1963 Pour la suite du monde (Documentaire)
1962 Les enfants du silence (Court-métrage)
1962 Québec-U.S.A. ou L’invasion pacifique (Court-métrage documentaire)
1961 La lutte (Court-métrage documentaire)
1958 Eye Witness No. 101 (Court-métrage documentaire) avec Grant Crabtree
1958 Les raquetteurs (Court-métrage documentaire)