« L’âge mûr est le plus beau de tous. On est assez vieux pour reconnaître ses erreurs et encore assez jeune pour en commettre d’autres. »

Maurice Chevalier est un chanteur et acteur.Il est né le 12 septembre 1888 et décède le 1er janvier 1972 à Paris.

D’abord chanteur de « caf’conc’ » dans le quartier de Ménilmontant, qu’il contribue à populariser4, Maurice Chevalier devient, dans les années folles, un des artistes les plus populaires du music hall français, avant d’entamer une fructueuse carrière d’acteur à Hollywood dans les années 1930. Deux fois nommé à l’Oscar du meilleur acteur, il tourne notamment sous la direction d’Ernst Lubitsch et entame une liaison amoureuse avec Marlène Dietrich. De retour en France, il continue à travailler pendant la guerre ; il est brièvement inquiété en 1945, sans pour autant perdre son succès. Alternant tours de chant et cinéma, en France (Le silence est d’or en 1947, Ma pomme en 1950) et à Hollywood (Ariane en 1957, Gigi en 1958), il fait ses adieux à la scène en 1968.
Souvent affublé d’un canotier, d’une canne et d’un nœud papillon, Maurice Chevalier représenta au long de sa carrière une certaine image de la France et du Français à l’étranger, et notamment aux États-Unis : celle du Parisien typique, gouailleur, souriant, désinvolte et charmeur. Star internationale de son vivant, il est aujourd’hui encore l’un des chanteurs français les plus connus dans le monde. Plusieurs de ses chansons furent de grands succès populaires, telles Prosper (Yop la boum), Dans la vie faut pas s’en faire, Ma pomme, Ça sent si bon la France, Ça fait d’excellents Français, sa version de Y’a d’la joie, Thank Heaven for Little Girls ou encore son dernier enregistrement, la chanson du film Les Aristochats.

Il décède le 1er janvier 1972 à Paris.

Bibliographie

– Maurice Chevalier, le chéri de ces dames, Bernard Lonjon, Editions du Moment, 2012.
– Maurice Chevalier, François Vals, Didier Carpentier, 2002.
– Maurice Chevalier : Le sourire de Paris, Daniel Ringold, TF1, 1995.
– Maurice Chevalier : L’homme-légende de l’âge d’or du music-hall, Edward Behr, Robert Laffont, 1993.
– Maurice Chevalier : Itinéraire d’un inconnu célèbre, Claudine Kirgener, Vernal-Lebaud, 1988.
– Maurice Chevalier:raconté par François Vals, Pierre Berruer, Plon, 1988.
– Maurice Chevalier, Fabien Sabatès, Olivier Orban, 1981.
– Maurice Chevalier : Une route semée d’étoiles, Gerty Colin, Presses de la Cité, 1981.
– Dans la vie faut pas s’en faire: Mémoires, Maurice Chevalier, Omnibus, 2012.
– Ma route et mes chansons:Mémoires, Maurice Chevalier, Flammarion, 1998/Julliard, 1946.
– Des films français made in Hollywood: Les versions multiples, 1929-1935, Martin Barnier, L’Harmattan, 2004.

Filmographie

1967 Rentrez chez vous, les singes ! (Monkeys, Go Home !) Andrew V. McLaglen
1964 Panic Button George Sherman et Giuliano Carnimeo
1964 I’d Rather Be Rich Jack Smight
1963 La Fille à la casquette (A New Kind of Love) Melville Shavelson
1962 Les Enfants du capitaine Grant (In Search of the Castaways) Robert Stevenson
1961 1-2-3-4 ou Les Collants noirs Terence Young
1961 Fanny Joshua Logan
1960 La sage-femme, le curé et le bon Dieu Jean Negulesco et Oreste Palella
1960 Can-Can Walter Lang
1960 Un scandale à la cour (A Breath of Scandal) Michael Curtiz
1959 J’ai épousé un Français (Count Your Blessings) Jean Negulesco
1958 Gigi Vincente Minnelli
1957 Ariane (Love in the Afternoon) Billy Wilder
1954 Un siècle d’amour (Cento anni d’amore) Lionello De Felice
1954 J’avais sept filles Jean Boyer
1950 Ma pomme Marc-Gilbert Sauvajon
1949 Le Roi Marc-Gilbert Sauvajon
1947 Le silence est d’or René Clair
1939 Pièges Robert Siodmak
1938 Fausses nouvelles René Clair
1937 Le vagabond bien aimé (The Beloved Vagabond) Curtis Bernhardt
1937 L’Homme du jour Julien Duvivier
1935 Folies-Bergère de Paris Roy Del Ruth
1936 Avec le sourire Maurice Tourneur
1934 La Veuve joyeuse (The Merry Widow) Ernst Lubitsch
1933 L’Amour guide Jean Boyer, Gilbert Pratt
1933 Monsieur Bébé (A Bedtime Story) Norman Taurog
1933 The Way to Love Norman Taurog
1932 One Hour With You Ernst Lubistch
1932 Une heure près de toi Ernst Lubistch, George Cukor
1932 Aimez-moi ce soir (Love Me Tonight) Rouben Mamoulian
1931 Le Petit Café Ludwig Berger
1931 Le Lieutenant souriant (The Smiling Lieutenant) Ernst Lubitsch
1931 Monnaie de singe ( Monkey Business )Norman Z. McLeod
1930 La Grande Mare (The Big Pond) Hobart Henley
1930 Playboy of Paris Ludwig Berger
1930 Paramount en parade Charles de Rochefort
1929 La Chanson de Paris (Innocents of Paris) Richard Wallace
1929 Parade d’amour (The Love Parade) Ernst Lubitsch
1923 Par habitude Henri Diamant-Berger (court-métrage)
1923 L’Affaire de la rue de Lourcine Henri Diamant-Berger
1923 L’Accordeur Henri Diamant-Berger (court-métrage)
1923 Jim Bougne, boxeur Henri Diamant-Berger
1923 Gonzague Henri Diamant-Berger
1923 Le Mauvais Garçon Henri Diamant-Berger
1922 Le match Criqui-Ledoux Henri Diamant-Berger (court-métrage)
1917 Une soirée mondaine Henri Diamant-Berger (court-métrage)
1912 La Valse renversante Georges Monca (court-métrage)
1912 Une bougie récalcitrante Georges Monca (court-métrage)
1911 Une mariée qui se fait attendre Louis J. Gasnier (court-métrage)
1911 Par habitude Max Linder (court-métrage)
1908 La valse à la mode Pathé Frères (court-métrage)
1908 Trop crédules Jean Durand (court-métrage)