« Seul celui qui suit son propre chemin ne peut être dépassé. »

Bud, comme l’appelait sa grand-mère, est né le 3 avril 1924 dans une famille modeste d’Omaha (Nebraska). Sa mère était une actrice dépressive et alcoolique et son père un commerçant « coureur de jupons », selon Marlon Brando.
Maçon, il part à 20 ans, à New-York où il s’inscrit à la prestigieuse école d’art dramatique Actor’s Studio. C’est Elia Kazan qui le remarque. Le jeune Marlon brûle les planches en 1947 à Broadway dansUn tramway nommé désir.
En 1950, il fait son début au grand écran avec C’étaient des hommes de Fred Zinneman, avant de retrouver en 1951 Kazan pour le tournage d’Un tramway nommé désir qui le révèlera au monde entier. Brando décroche un premier Oscar de meilleur acteur en 1954 pour sur les quais d’Elia Kazan.
Après une série de productions médiocres dans les années 1960, sa carrière est relancée en 1972 grâce au rôle de Don Corleone dans Le parrain de Francis Ford Coppola, qui lui donne un deuxième Oscar. Mais il envoie pour le recevoir une supposée Amérindienne – en fait une actrice hispanique – pour protester contre la façon dont Hollywood traite les Indiens.
C’est aussi en 1972 qu’il est remarqué pour sa sulfureuse prestation dans Le dernier tango à Paris de Bernardo Bertolucci.
Sa vie familiale est mouvementée et tragique. Il a eu une dizaine d’enfants, issus de plusieurs mariages et relations. En 1990, son fils aîné Christian assassine le fiancé de l’une de ses filles, Cheyenne. Christian Brando fait cinq ans de prison et Cheyenne, en proie à la dépression, se suicide en 1995.

Il décède le 1er juillet 2004 à Los Angeles.

Bibliographie sélective

– L’île de Marlon Brando, Bruno Léandri, Editions du Trésor, 2020.
– Les derniers jours de Marlon Brando, Samuel Blumenfeld, Stock, 2019.
– Marlon Brando : à tombeau ouvert, Arthur Cerf, Capricci, 2019.
– Marlon Brando, Florence Colombani, Cahiers du cinéma, 2013.
– Un si beau monstre, François Forestier, Albin Michel, 2012.
– Marlon Brando: Les images d’une vie, Piotr Kaplan, Verlhac, 2010. (Photos)
– Marlon Brando: Les derniers secrets, Darwin Porter, Nouveau Monde, 2008.
– Brando, F.X. Feeney, Taschen, 2006. (Photos)
– Marlon Brando, Patrick Brion, Editions de la Martinière, 2006.
– Marlon Brando, mon amour, ma déchirure, Tarita Teriipaia, XO,2005/Pocket, 2006.
– Les chansons que m’apprenait ma mère, Marlon Brando et Robert Lindsey, Belfond, 1996/2004.
– Marlon Brando, Patricia Bosworth, Fides, 2003.
– Le petit inédit de Marlon Brando, Collectif, Gremese, 1998.
– Marlon Brando:Portraits & film stills 1946-1995, Collectif, Schirmer Mosel, 1996. (Photos)(Anglais)
– Brando : La biographie non autorisée, Peter Manso, Presses de la Cité, 1994.
– Conversations avec Marlon Brando, Lawrence Grobel, Albin Michel, 1993.
– Brando, le destin, Yves Mourousi, Numéro 1, 1991.
– Marlon Brando, Jacques Zimmer, J’ai lu, 1989.
– Brando, Charles Higham, Carrère, 1988.
– Brando au Petit Dejeuner, Anna Kashfi Brando et E.P. Stein, Buchet Chastel, 1980.
– Marlon Brando, Marion Sarazin, Solar, 1980.
– Marlon Brando, François Guérif, PAC, 1976.
– Marlon Brando, Tony Thomas, Henri Veyrier, 1974.
– Marlon Brando, Gary Carey, Solar, 1974.

Filmographie comme réalisateur:

1960 La Vengeance aux deux visages

Filmographie:

2006 The Godfather (voix) (Video Game) de Peter Mitchell Rubin
2001 Michael Jackson: You Rock My World (Clip) de Paul Hunter
2001 The Score de Frank Oz
1998 Free Money d’Yves Simoneau
1997 The Brave de Johnny Depp
1996 The Island of Dr. Moreau de John Frankenheimer et Richard Stanley (non crédité)
1994 Don Juan DeMarco de Jeremy Leven
1992 Christopher Columbus: The Discovery de John Glen
1990 The Freshman d’Andrew Bergman
1989 A Dry White Season d’Euzhan Palcy
1980 The Formula de John G. Avildsen
1979 Apocalypse Now de Francis Ford Coppola
1979 Roots: The Next Generations (TV) d’Ernest Kinoy
– Episode 1.7
1978 Superman de Richard Donner
1977 The Godfather: A Novel for Television (TV)
– Episode 1.4
– Episode 1.3
– Episode 1.2
– Episode 1.1
1976 The Missouri Breaks d’Arthur Penn
1972 Ultimo tango a Parigi de Bernardo Bertolucci
1972 The Godfather de Francis Ford Coppola
1971 The Nightcomers de Michael Winner
1969 Queimada de Gillo Pontecorvo
1968 The Night of the Following Day de Hubert Cornfield et Richard Boone (non crédité)
1968 Candy de Christian Marquand
1967 Reflections in a Golden Eye de John Huston
1967 A Countess from Hong Kong de Charles Chaplin
1966 The Appaloosa de Sidney J. Furie
1966 The Chase d’Arthur Penn
1965 Morituri de Bernhard Wicki
1964 Bedtime Story de Ralph Levy
1963 The Ugly American de George Englund
1962 Mutiny on the Bounty de Lewis Milestone et Carol Reed (non crédité)
1961 One-Eyed Jacks de Marlon Brando
1960 The Fugitive Kind de Sidney Lumet
1958 The Young Lions d’Edward Dmytryk
1957 Sayonara de Joshua Logan
1956 The Teahouse of the August Moon de Daniel Mann
1955 Guys and Dolls de Joseph L. Mankiewicz
1955 Omnibus (TV)
– Advice to Bathers
1954 Désirée d’Henry Koster
1954 On the Waterfront d’Elia Kazan
1953 The Wild One de Laslo Benedek
1953 Julius Caesar de Joseph L. Mankiewicz
1952 Viva Zapata! d’Elia Kazan
1951 A Streetcar Named Desire d’Elia Kazan
1950 The Men de Fred Zinnemann
1950 Come Out Fighting (TV)
1949 Actor’s Studio (TV)
– I’m No Hero (1949)