« J’ai rêvé que j’étais réveillé et je me suis réveillé pour me retrouver endormi. »

Arthur Stanley Jefferson, dit Stan Laurel, né le 16 juin 1890 à Ulverston, Lancashire dans le nord de l’Angleterre1 (aujourd’hui en Cumbria) et mort le 23 février 1965 à Santa Monica aux États-Unis, est un acteur, scénariste et réalisateur britannique. Avec Oliver Hardy, il forme le célèbre duo comique Laurel et Hardy et est considéré comme un maître du cinéma burlesque.

Arthur Jefferson est issu d’une famille de gens du spectacle ; sa mère Madge Metcalfe et son père Arthur J. Jefferson4 sont acteurs de théâtre. Les études scolaires lassent très vite le jeune Jefferson, qui ne rêve que de « monter sur les planches ». Son père ne contrarie pas sa vocation et, dès 1905, l’aide à trouver ses premiers rôles.

Il débute ainsi dans le music-hall anglais, dans la troupe de Fred Karno et plus particulièrement dans la pantomime dans la pièce Mumming birds. Charlie Chaplin obtient à partir de 1903 une succession de contrats au théâtre, et en 1908, il est engagé dans la troupe de Fred Karno, alors le plus important impresario de spectacles avec des sketches. Le rôle principal est tenu par Charlie Chaplin et Jefferson devient sa doublure. Lorsque Chaplin est présent sur les planches pour jouer le rôle principal, Jefferson joue un peu tous les autres rôles disponibles.

Fin 1912, la troupe part en tournée aux États-Unis et la pièce prend alors le nom « A night in an English music hall ». La pièce s’arrête peu de temps après alors que la vedette principale « Charlot » est embauchée par le studio Keystone de Hollywood. Jefferson s’installe alors en Californie ; rapidement, il se fait remarquer par le cinéma et tourne pour Universal quelques courts métrages muets pastiches du genre slapstick, un genre d’humour impliquant une part de violence physique volontairement exagérée. Il joue ainsi dans son premier film en 1917 sous le nom de « Stan Jefferson » : Nuts in May. Dans ce film, il joue aux côtés de Mae Dahlberg qui lui conseille de prendre le pseudonyme de « Stan Laurel » pour ses futurs films12. Les deux acteurs vivent alors ensemble pendant des années, sans pour autant se marier, Dahlberg étant déjà mariée. Elle porte même le pseudonyme de Mae Laurel lors de plusieurs films.

Il tourne courant 1920 dans le film Le Veinard, en anglais The Lucky Dog, film produit par Broncho Billy Anderson et tourné sur deux bobines. Il s’agit du premier film qu’il tourne aux côtés d’Oliver Hardy. Laurel joue le rôle du héros alors qu’Hardy joue celui d’un voleur. En 1923, il tourne le premier film de sa carrière avec James Finlayson dans La Sirène de midi.

En 1924, il signe un contrat avec Joe Rock, producteur d’Hollywood, pour douze films. À l’occasion de ce contrat, Rock ajoute une clause stipulant que Mae ne peut pas jouer dans les mêmes films que Laurel. Trouvant que l’artiste ne tourne pas aussi vite qu’il le voudrait, Rock propose en 1925 à Mae une somme d’argent et un billet sans retour pour son pays natal : l’Australie. Il disparaît progressivement des écrans pour se consacrer au scénario des films qu’il tourne en tant que réalisateur. Entre autres, il réalise en 1925, Yes, Yes, Nanette pour Hal Roach dans lequel l’acteur principal est James Finlayson, futur acteur d’une trentaine de films avec Laurel et Hardy.

Les deux acteurs se rencontrent une seconde fois sur le tournage de 45 minutes Scandale à Hollywood, même s’ils n’ont alors aucune scène en commun. Finlayson apparaît également dans le film alors que Laurel n’a qu’une scène de tout le film, le tout sous la direction de Hal Roach. Ils jouent pour la troisième fois ensemble dans le film Maison à louer (Duck Soup), sous la direction de Fred Guiol et avec la collaboration de Leo McCarey. Ce dernier est un des premiers à s’apercevoir du potentiel du duo comique. L’histoire du film est tirée d’un sketch du père de Laurel. Jefferson dans lequel deux vagabonds poursuivis par la police prennent la place de riches bourgeois dans une vaste demeure laissée vacante. Le scénario est réutilisé par la suite lors d’un autre film de Laurel et Hardy : Quelle situation !.

En 1929, ils jouent le premier film parlant de leur carrière, Une nuit extravagante. Un an plus tard, ils tournent ensemble La Maison de la peur, un court métrage de 28 minutes sur trois bobines. Il s’agit du premier film dans lequel Hardy prononce la phrase de reproche à l’encontre de Laurel suivante : « Tu m’as encore mis dans un beau pétrin ».
Il reçoit en 1961 lors de la 33e cérémonie des Oscars un Oscar d’honneur pour s’être frayé un chemin créateur dans le domaine de la comédie au cinéma. Le texte original de la récompense en anglais est : « for his creative pioneering in the field of cinema comedy »25.

En 1963, la Screen Actors Guild lui décerne un trophée pour sa carrière dans le cinéma américain. Il est le second artiste à recevoir cette récompense après Eddie Cantor mais tout comme ce dernier, Laurel ne peut pas aller chercher en personne le trophée, sur ordre du médecin.

Stan Laurel est mort le 23 février 1965 à Santa Monica en Californie, des suites d’une crise cardiaque, dix ans après avoir subi un accident vasculaire cérébral.

Bibliographie

– Laurel et Hardy, Roland Lacourbe, Seghers, 1975/Ramsay, 1989/L’Archipel, 2019.
– Quand Laurel rencontra Hardy:Naissance d’un mythe cinématographique, Jean Tulard, L’Harmattan, 2013.
– Laurel et Hardy, Neil Grant, Gremese, 1997.
– Laurel et Hardy, Jacques Lorcey et Basile Courtel, Pac, 1987.
– Laurel and Hardy, John McCabe, Al Kilgore et Richard W. Bann, Bonanza, 1984. (Anglais)
– Laurel & Hardy, William K. Everson, Henri Veyrier, 1975.
– Laurel et Hardy, Jean-Pierre Coursodon, L’Avant-Scène Cinéma, 1965.
– Laurel et Hardy, Raymond Borde et Charles Perrin, Serdoc, 1965.
– Laurel et Hardy, ou les miroirs déformants, Georges Thinès, La Lettre volée, 2003.

Filmographie comme réalisateur

1945 Laurel et Hardy toréadors (non crédité) avec Malcolm St. Clair
1927 Flaming Fathers (Court-métrage) avec Leo McCarey
1926 Get ‘Em Young (Court-métrage) (non confirmé) avec de Fred Guiol
1926 Wise Guys Prefer Brunettes (Court-métrage) avec F. Richard Jones
1926 Should Husbands Pay? (Court-métrage) avec F. Richard Jones
1926 Madame Mystery (Court-métrage) avec Richard Wallace
1926 Wandering Papas (Court-métrage)
1925 Moonlight and Noses (Court-métrage) avec F. Richard Jones
1925 Unfriendly Enemies (Court-métrage)
1925 Book Bozo (Court-métrage)
1925 Yes, Yes, Nanette (Court-métrage) avec Clarence Hennecke
1925 Chasing the Chaser (Court-métrage)

Filmographie comme scénariste

1945 Laurel et Hardy toréadors (non crédité) de Malcolm St. Clair et Stan Laurel
1940 En croisière (non crédité) de Gordon Douglas
1940 Les As d’Oxford (non crédité) de Alfred J. Goulding
1938 Les montagnards sont là (non crédité) de Hal Roach et John G. Blystone
1936 C’est donc ton frère (non crédité) de Harry Lachman
1936 La Bohémienne (non crédité) de James W. Horne et Charley Rogers
1935 Bons pour le service (non crédité) de James W. Horne
1935 Qui dit mieux? (Court-métrage)(non crédité) de James W. Horne
1935 Laurel et Hardy électriciens (Court-métrage)(non crédité) de Charley Rogers
1934 Un jour une bergère (non crédité) de Gus Meins et Charley Rogers
1934 Les Joyeux Compères (Court-métrage)(non crédité) de Charley Rogers
1934 Les Jambes au cou (Court-métrage)(non crédité) de Charley Rogers
1933 Les Compagnons de la nouba (non crédité) de William A. Seiter
1933 Laurel et Hardy menuisiers (Court-métrage)(non crédité) de Lloyd French
1933 Laurel et Hardy policiers (Court-métrage)(non crédité) de Lloyd French
1933 Les Deux Flemmards (Court-métrage)(non crédité) de Charley Rogers et Lloyd French
1933 Les Joies du mariage (Court-métrage)(non crédité) de James Parrott
1932 Marchands de poisson (Court-métrage)(non crédité) de George Marshall
1932 Laurel et Hardy bonnes d’enfants (Court-métrage)(non crédité) de George Marshall
1932 Les Sans-soucis (non crédité) de George Marshall, Ray McCarey, Lloyd French et Harry Black
1931 Toute la vérité (Court-métrage)(non crédité) de James W. Horne
1931 Sous les verrous (non crédité) de James W. Horne
1931 Justes Noces (Court-métrage)(non crédité) de James W. Horne
1931 Drôles de bottes (Court-métrage)(non crédité) de James W. Horne et James Parrott
1930 Le Bon Filon (Court-métrage)(non crédité) de James W. Horne
1930 La Maison de la peur (Court-métrage)(non crédité) de James Parrott
1930 Les Bons Petits Diables (Court-métrage)(non crédité) de James Parrott
1930 Quelle bringue ! (Court-métrage)(non crédité) de James Parrott
1930 Les Deux Cambrioleurs (Court-métrage)(non crédité) de James Parrott
1928 Their Purple Moment (Court-métrage)(non crédité) James Parrott et Fred Guiol (non crédité)
1928 Galloping Ghosts (Court-métrage) de James Parrott
1928 The Finishing Touch (Court-métrage)(non crédité) de Clyde Bruckman et Leo McCarey
1927 Love ‘Em and Weep (Court-métrage)(non crédité) de Fred Guiol et F. Richard Jones
1927 Eve’s Love Letters (Court-métrage)(non crédité) de Leo McCarey
1927 The Honorable Mr. Buggs (Court-métrage) de Fred Jackman
1927 Why Girls Say No (Court-métrage)(non crédité) de Leo McCarey
1926 The Nickel-Hopper (Court-métrage) de F. Richard Jones et Hal Yates
1926 On the Front Page (Court-métrage) de James Parrott
1926 Raggedy Rose de Richard Wallace
1926 Get ‘Em Young (Court-métrage) de Fred Guiol et Stan Laurel
1926 Should Husbands Pay? (Court-métrage) de F. Richard Jones et Stan Laurel
1926 Along Came Auntie (Court-métrage) de Fred Guiol et Richard Wallace
1926 The Devil Horse de Fred Jackman
1926 Never Too Old (Court-métrage) de Richard Wallace
1926 Don Key (Son of Burro) (Court-métrage) de Fred Guiol et James W. Horne
1926 Scared Stiff (Court-métrage) de James W. Horne
1926 Wife Tamers (Court-métrage) de James W. Horne
1926 Dizzy Daddies (Court-métrage) de Richard Wallace
1926 Madame Mystery (Court-métrage) de Richard Wallace et Stan Laurel
1926 Your Husband’s Past (Court-métrage) de Fred Guiol
1926 Charley My Boy! (Court-métrage)(non crédité) de Leo McCarey
1926 What’s the World Coming To? (Court-métrage) de Richard Wallace et F. Richard Jones
1925 Starvation Blues (Court-métrage) de Richard Wallace
1926 Wandering Papas (Court-métrage) de Stan Laurel
1925 Moonlight and Noses (Court-métrage) de F. Richard Jones et Stan Laurel
1925 Unfriendly Enemies (Court-métrage) de Stan Laurel
1925 Chasing the Chaser (Court-métrage) de Stan Laurel
1923 The Noon Whistle (Court-métrage) de George Jeske
1923 The Garage

Filmographie

1951 Atoll K de Léo Joannon, John Berry, Alfred J. Goulding et Tim Whelan
1945 Laurel et Hardy toréadors de Malcolm St. Clair et Stan Laurel
1944 Les cuistots de sa majesté de Sam Taylor
1944 Le grand boum de Malcolm St. Clair
1943 Maîtres de ballet de Malcolm St. Clair
1943 Les rois de la blague de Malcolm St. Clair
1943 Laurel et Hardy chefs d’îlots d’Edward Sedgwick
1942 Fantômes déchainés d’Alfred L. Werker
1941 Quel pétard! de Monty Banks
1940 En croisière de Gordon Douglas
1940 Les as d’Oxford d’Alfred J. Goulding
1939 Laurel et Hardy conscrits d’A. Edward Sutherland
1938 Têtes de pioche de John G. Blystone
1938 Les montagnards sont là de John G. Blystone et Hal Roach (non crédité)
1937 That’s That (Court-métrage)
1937 Pick a Star d’Edward Sedgwick
1937 Laurel et Hardy au Far-West de James W. Horne
1936 C’est donc ton frère d’Harry Lachman
1936 On the Wrong Trek (Court-métrage) (non crédité) de Charley Chase et Harold Law
1936 La bohémienne de James W. Horne, Charley Rogers et Hal Roach
1935 Bons pour le service de James W. Horne
1935 Qui dit mieux? (Court-métrage) de James W. Horne
1935 Les rois de la gaffe (Court-métrage) de Charley Rogers
1935 Laurel et Hardy électriciens (Court-métrage) de Charley Rogers
1934 Le bateau hanté (Court-métrage) de Charley Rogers
1934 Un jour une bergère de Gus Meins et Charley Rogers
1934 Les joyeux compères (Court-métrage) de Charley Rogers
1934 Going Bye-Bye! (Court-métrage) de Charley Rogers
1934 Hollywood Party de Richard Boleslawski, Allan Dwan, Edmund Goulding, Russell Mack, Charles Reisner, Roy Rowland, George Stevens et Sam Wood
1934 Oliver the Eighth (Court-métrage) de Lloyd French
1933 Les compagnons de la Nouba de William A. Seiter
1933 Les ramoneurs (Court-métrage) de Lloyd French
1933 Wild Poses (Court-métrage) de Robert F. McGowan
1933 Laurel et Hardy menuisiers (Court-métrage) de Lloyd French
1933 Les deux policiers (Court-métrage) de Lloyd French
1933 The Devil’s Brother de Hal Roach et Charley Rogers
1933 Me and My Pal (Court-métrage) de Charley Rogers et Lloyd French
1933 Les joies du mariage (Court-métrage) de James Parrott
1932 Marchands de poisson (Court-métrage) de George Marshall
1932 Les carottiers de James W. Horne
1932 Laurel et Hardy bonnes d’enfant (Court-métrage) de George Marshall
1932 Les sans-soucis de George Marshall, Ray McCarey, Harry Black et Lloyd French
1932 Les deux vagabonds (Court-métrage) de Ray McCarey, Lloyd French et Jack Lloyd
1932 La maison de tout repos (Court-métrage) de James Parrott
1932 Prenez garde au lion (Court-métrage) de James Parrott
1932 Livreurs, sachez livrer! (Court-métrage) de James Parrott
1932 Any Old Port! (Court-métrage) de James W. Horne
1932 Aidons-nous (Court-métrage) de James Parrott
1932 Zwei Ritter ohne Furcht und Tadel de James W. Horne
1931 On the Loose (Court-métrage) (non crédité) de Hal Roach
1931 Les deux légionnaires (Court-métrage) de James W. Horne
1931 One Good Turn (Court-métrage) de James W. Horne
1931 Toute la vérité (Court-métrage) de James W. Horne
1931 Hinter Schloss und Riegel de James Parrott
1931 Sous les verrous de James Parrott
1931 Spuk um Mitternacht (Court-métrage) de James Parrott
1931 Our Wife (Court-métrage) de James W. Horne
1931 Politiquerías de James W. Horne
1931 Los calaveras de James W. Horne
1931 Les bijoux volés (Court-métrage) de William C. McGann, John G. Adolfi, Thomas Atkins, Harold S. Bucquet, Victor Heerman et Russell Mack
1931 Los presidiarios de James Parrott
1931 Chickens Come Home- (Court-métrage) de James W. Horne
1931 Glückliche Kindheit (Court-métrage) de James Parrott
1931 Drôles de bottes (Court-métrage) de James W. Horne et James Parrott
1930 Drôles de locataires (Court-métrage) de James Parrott
1930 Le bon filon (Court-métrage) de James W. Horne
1930 Noche de duendes de James Parrott
1930 Feu mon oncle de James Parrott
1930 The Laurel-Hardy Murder Case (Court-métrage) de James Parrott
1930 Radiomanía (Court-métrage) de James Parrott
1930 Une nuit extravagante (Court-métrage) de James Parrott
1930 Les bricoleurs (Court-métrage) de James Parrott
1930 Le chant du Bandit de Lionel Barrymore et Hal Roach
1930 Tiembla y Titubea (Court-métrage) de James Parrott
1930 En dessous de zéro (Court-métrage) de James Parrott
1930 La vida nocturna (Court-métrage) de James Parrott
1930 Les bons petits diables (Court-métrage) de James Parrott
1930 Une Nuit Extravagante (Court-métrage) de James Parrott
1930 Ladrones (Court-métrage) de James Parrott
1930 Night Owls (Court-métrage) de James Parrott
1930 Pêle-Mêle (Court-métrage) de James Parrott
1929 Angora Love (Court-métrage) de Lewis R. Foster
1929 The Hoose-Gow (Court-métrage) de James Parrott
1929 Une saisie mouvementée (Court-métrage) de Lewis R. Foster
1929 They Go Boom! (Court-métrage) de James Parrott
1929 Joyeux pique-nique (Court-métrage) de James Parrott
1929 La flotte est dans le lac (Court-métrage) de Lewis R. Foster
1929 Berth Marks (Court-métrage) de Lewis R. Foster
1929 Son altesse royale (Court-métrage) de Lewis R. Foster
1929 Unaccustomed As We Are (Court-métrage) de Lewis R. Foster et Hal Roach
1929 Oeil pour oeil (Court-métrage) de James W. Horne et Leo McCarey
1929 C’est ma femme (Court-métrage) de Lloyd French
1929 Y a erreur! (Court-métrage) de Leo McCarey
1929 Vive la liberté (Court-métrage) de Leo McCarey
1928 On a gaffé (Court-métrage) de Leo McCarey
1928 Habeas Corpus (Court-métrage) de James Parrott et Leo McCarey
1928 V’là la flotte (Court-métrage) de James Parrott
1928 Maître Hardy et son valet Stan (Court-métrage) d’Emmett J. Flynn
1928 Should Married Men Go Home? (Court-métrage) de Leo McCarey et James Parrott
1928 Leur instant d’humiliation (Court-métrage) de James Parrott et Fred Guiol
1928 You’re Darn Tootin’ (Court-métrage) d’Edgar Kennedy
1928 From Soup to Nuts (Court-métrage) d’Edgar Kennedy
1928 Laurel et Hardy constructeurs (Court-métrage) de Clyde Bruckman et Leo McCarey
1928 À l’âge de pierre (Court-métrage) de Frank Butler et Hal Roach
1928 Leave ‘Em Laughing (Court-métrage) de Clyde Bruckman
1928 Should Tall Men Marry? (Court-métrage) de Clyde Bruckman
1927 La bataille du siècle (Court-métrage) de Clyde Bruckman
1927 Putting Pants on Philip (Court-métrage) de Clyde Bruckman
1927 Les deux détectives (Court-métrage) de Fred Guiol
1927 Hats Off (Court-métrage) de Hal Yates
1927 Call of the Cuckoo (Court-métrage) de Clyde Bruckman
1927 The Second 100 Years (Court-métrage) de Fred Guiol
1927 Now I’ll Tell One (Court-métrage) de James Parrott
1927 À bord du Miramar (Court-métrage) de Fred Guiol et Hal Roach
1927 Sugar Daddies (Court-métrage) de Fred Guiol et Leo McCarey
1927 With Love and Hisses (Court-métrage) de Fred Guiol
1927 Why Girls Love Sailors (Court-métrage) de Fred Guiol
1927 Love ‘Em and Weep (Court-métrage) de Fred Guiol et F. Richard Jones
1927 Eve’s Love Letters (Court-métrage) de Leo McCarey
1927 Slipping Wives (Court-métrage) de Fred Guiol
1927 Duck Soup (Court-métrage) de Fred Guiol
1927 Seeing the World (Court-métrage) de Robert A. McGowan et Robert F. McGowan
1926 45 Minutes from Hollywood (Court-métrage) (non crédité) de Fred Guiol
1926 On the Front Page (Court-métrage) de James Parrott
1926 Get ‘Em Young (Court-métrage) de Fred Guiol et Stan Laurel (non confirmé)
1926 What’s the World Coming To? (Court-métrage) (non crédité) de Richard Wallace et F. Richard Jones
1925 Demi-portion (Court-métrage) de Joe Rock et Harry Sweet
1925 Dr. Pyckle and Mr. Pryde (Court-métrage) de Scott Pembroke et Joe Rock
1925 The Sleuth (Court-métrage) de Joe Rock et Harry Sweet
1925 Navy Blue Days (Court-métrage) de Scott Pembroke et Joe Rock
1925 The Snow Hawk (Court-métrage) de Scott Pembroke et Joe Rock
1925 Pie-Eyed (Court-métrage) de Scott Pembroke et Joe Rock
1925 Twins (Court-métrage) de Scott Pembroke et Joe Rock
1925 Somewhere in Wrong (Court-métrage) de Scott Pembroke et Joe Rock
1925 Cowboys Cry for It (Court-métrage) de Clyde Bruckman
1924 West of Hot Dog (Court-métrage) de Joe Rock et Scott Pembroke
1924 Monsieur Don’t Care (Court-métrage) de Scott Pembroke et Joe Rock
1924 Detained (Court-métrage) de Scott Pembroke et Joe Rock
1924 Mandarin Mix-Up (Court-métrage) de Scott Pembroke
1924 Short Kilts (Court-métrage) de George Jeske
1924 Wide Open Spaces (Court-métrage) de George Jeske
1924 Rupert of Hee Haw (Court-métrage) de Scott Pembroke
1924 Près de Dublin (Court-métrage) de Ralph Ceder
1924 Brothers Under the Chin (Court-métrage) de Ralph Ceder
1924 Zeb vs. Paprika (Court-métrage) de Ralph Ceder
1924 Postage Due (Court-métrage) de George Jeske
1924 Smithy (Court-métrage) de George Jeske et Hal Roach
1923 Mother’s Joy (Court-métrage) de Ralph Ceder
1923 Scorching Sands (Court-métrage) de Hal Roach et Robin Williamson
1923 The Soilers (Court-métrage) de Ralph Ceder
1923 Save the Ship (Court-métrage) de George Jeske
1923 The Whole Truth (Court-métrage) de Ralph Ceder
1923 Frozen Hearts (Court-métrage) de J.A. Howe
1923 Roughest Africa (Court-métrage)de Ralph Ceder
1923 A Man About Town (Court-métrage) de George Jeske
1923 Short Orders (Court-métrage) de Ralph Ceder et Scott Pembroke
1923 Oranges et citrons (Court-métrage) de George Jeske
1923 Gas and Air (Court-métrage) de Scott Pembroke
1923 Un remède infaillible (Court-métrage) de Scott Pembroke
1923 Chez le blanchisseur (Court-métrage) de George Jeske
1923 Laurel dans la mine (Court-métrage) de George Jeske
1923 Under Two Jags (Court-métrage) de George Jeske
1923 White Wings (Court-métrage) de George Jeske
1923 The Noon Whistle (Court-métrage) de George Jeske
1923 The Handy Man (Court-métrage) de Robert P. Kerr
1923 When Knights Were Cold (Court-métrage) de Frank Fouce
1923 The Garage
1922 The Pest (Court-métrage) de Gilbert M. ‘Broncho Billy’ Anderson
1922 Mud and Sand (Court-métrage) de Gilbert Pratt
1922 The Weak-End Party (Court-métrage) de Gilbert M. ‘Broncho Billy’ Anderson
1922 The Egg (Court-métrage) de Gilbert Pratt
1922 Mixed Nuts (Court-métrage) de Mel Brown et Robin Williamson
1921 Le veinard (Court-métrage) de Jess Robbins
1919 Hoot Mon! (Court-métrage) de Hal Roach
1919 Hustling for Health (Court-métrage) de Frank Terry
1919 Do You Love Your Wife? de Hal Roach
1918 O, It’s Great to Be Crazy (Court-métrage) de Leslie T. Peacocke
1918 Zigoto au bagne (Court-métrage) de Larry Semon
1918 Au jour le jour (Court-métrage) de Hal Roach
1918 Bears and Bad Men (Court-métrage) de Larry Semon
1918 No Place Like Jail (Court-métrage) de Frank Terry
1918 Zigoto, Vicomte par amour (Court-métrage) de Larry Semon
1918 Phoney Photos (Court-métrage) d’Edwin Frazee
1918 Who’s Zoo? (Court-métrage) de Craig Hutchinson
1918 Hickory Hiram (Court-métrage) d’Edwin Frazee
1917 Nuts in May (Court-métrage) (sous le nom Stan Jefferson) de Robin Williamson