« En tant qu’artiste,je crois que nous devons essayer toutes sortes de choses – mais par-dessous tout, nous ne devons pas craindre d’échouer. »

John Cassavetes, né le 9 décembre 1929 à New York et mort le 3 février 1989 à Los Angeles, est un acteur, scénariste et réalisateur américain.

Fils d’un homme d’affaires grec, il fait des études au Colgate College ainsi qu’à l’Academy of Dramatic Arts de New York.

Il devient régisseur à Broadway, fait quelques tournées théâtrales, avant de débuter au cinéma en 1953 dans Taxi (1953) de Gregory Ratoff.

Il commence sa carrière comme comédien. Il endosse plusieurs rôles d’abord au théâtre, puis à la télévision, dans des séries télévisées dont la plus connue est Johnny Staccato. Sa notoriété grandit lorsqu’il décide de passer au cinéma, notamment dans Face au crime de Don Siegel.

Ayant rencontré Gena Rowlands aux cours de théâtre, il l’épouse en mars 1954 et formera avec elle l’un des couples les plus unis du cinéma américains. On le retrouve dans le très beau film de Martin Ritt, où il interprète un déserteur désabusé au côté de Sidney Poittier, L’Homme qui tua la peur (1957), et dans Face au crime (1956) de Don Siegel.

Sa silhouette mince et longiligne, son visage émacié et ses grands yeux brillants le cantonnent dans des rôles de gangsters inquiétant. Il tourne beaucoup de séries pour la télévision mais commence à tâter de la réalisation en 1959 avec Shadows (1959), film financé par souscription et qui devient d’emblée le manifeste du jeune cinéma new-yorkais.

Dès lors, il va se partager entre les deux métiers avec un bonheur égal. Il est le père dans Rosemary s Baby (1968) de Roman Polanski et dans Les Douze salopards (1967) de Robert Aldrich, il est l’un deux. Grâce à sa muse, Gena Rowlands, il se consacre de plus en plus à la réalisation, en dehors de la machine hollywoodienne, et la met admirablement en scène dans tous ses films.

Faces (1968), Ainsi va l’amour (1971), Une femme sous influence (1974), le meilleur film de l’acteur-réalisateur, ou Opening Night (1977). Ses films révèlent le talent de son épouse Gena Rowlands et de plusieurs de ses amis tels que Peter Falk ou Ben Gazzara. C’est un cinéaste-auteur reconnu pour son style personnel accordant une importance cruciale aux acteurs. Il laissait en effet une grande marge de manœuvre aux comédiens

Ses prestations de comédiens se font de plus en plus rare (Mikey et Nicky (1976) d’Elaine May). Cassavetes, qui n’a jamais voulu se faire happer par les grandes compagnies américaines, poursuit sa quête d’un cinéma réaliste libéré de toute contrainte…

Il décède le 3 février 1989 à Los Angeles.

Bibliographie en Français

– L’impossible monsieur Cassavetes, Fred Peltier, Séguier, 2019.
– John Cassavetes, Collectif, LettMotif, 2010/2014.
– Pour John Cassavetes, Maurice Darmon, Le Temps qu’il fait, 2011.
– Meurtre d’un bookmaker chinois: de John Cassavetes, Gilles Mouëllic, Yellow Now, 2011/2017.
– Shadows de John Cassavetes: étude critique, Nicole Brenez, Armand Colin, 2005.
– Styles filmiques – 2. Les réalismes: Cassavetes, Forman, Kiarostami, Loach, Pialat, de Frank Curot,
Lettres modernes Minard, 2004.
– Le Corps au cinéma : Keaton, Bresson, Cassavetes, Vincent Amiel, Presses Universitaires de France (PUF), 1998.
– Opening night, Collectif, L’Avant-Scène Cinéma, 1995.
– John Cassavetes: Portraits de famille, Doug Headline et Dominique Cazenave, Ramsay, 1994.
– Une Femme sous influence, Collectif, L’Avant-Scène Cinéma, 1992.
– John Cassavetes: Autoportraits, Collectif, Cahiers du Cinéma, 1992.
– John Cassavetes, Thierry Jousse, Cahiers du Cinéma, 1989.
– John Cassavetes, Laurence Gavron et Denis Lenoir, Rivages, 1986.
– Shadows, Collectif, L’Avant-Scène Cinéma, 1977.

Filmographie comme réalisateur et scénariste

1986 Big Trouble
1984 Love Streams réalisation et scénario
1980 Gloria réalisation et scénario
1977 Opening Night réalisation et scénario
1976 Meurtre d’un bookmaker chinois réalisation et scénario
1974 Une femme sous influence réalisation et scénario
1972 Columbo (TV) (non crédité)
– Symphonie en noir
1971 Ainsi va l’amour réalisation et scénario
1970 Husbands réalisation et scénario
1968 Faces réalisation et scénario
1966 Bob Hope Presents the Chrysler Theatre (TV) réalisation et scénario
– In Pursuit of Excellence
1962-1963 The Lloyd Bridges Show (TV) (2 épisodes)
– My Daddy Can Lick Your Daddy (1963)
– A Pair of Boots (1962)
1963 Un enfant attend
1961 La ballade des sans-espoirs réalisation et scénario
1959-1960 Johnny Staccato (TV)
– Solomon (1960)
– Night of Jeopardy (1960)
– A Piece of Paradise (1959)
– Evil (1959)
– Murder for Credit (1959)
1959 Shadows réalisation et scénario

Filmographie comme scénariste

2010 Antes del estreno de Santiago Giralt
1999 Gloria de Sidney Lumet
1997 She’s So Lovely de Nick Cassavetes

Filmographie comme acteur

1985 King Kongs Faust (non crédité) d’Heiner Stadler
1985 Nederland C (TV) de Guusje Prent, Michael Ventura et Guus van Waveren
1984 Love Streams de John Cassavetes
1983 Marvin & Tige d’Eric Weston
1982 The Haircut (Court-métrage) de Tamar Simon Hoffs
1982 Tempest de Paul Mazursky
1982 Incubus de John Hough
1981 C’est ma vie, après tout! de John Badham
1979 Flesh & Blood (TV) de Jud Taylor
1978 La cible étoilée de John Hough
1978 Furie de Brian De Palma
1977 Opening Night de John Cassavetes
1977 Héros (non crédité) de Jeremy Kagan
1976 Mikey et Nicky d’Elaine May
1976 Un tueur dans la foule de Larry Peerce
1975 Capone de Steve Carver
1973 Nightside (TV) de Richard Donner
1972 Columbo (TV)
– Étude in Black
1971 Ainsi va l’amour (non crédité) de John Cassavetes
1970 Husbands de John Cassavetes
1969 Mardi?… C’est donc la Belgique de Mel Stuart
1969 Les intouchables de Giuliano Montaldo
1968 Roma come Chicago (Banditi a Roma) d’Alberto De Martino
1968 Rosemary’s Baby de Roman Polanski
1968 Alexander the Great (TV) de Phil Karlson
1968 Off to See the Wizard (TV)
– Alexander the Great
1967 Les douze salopards de Robert Aldrich
1967 Les anges de l’enfer de Daniel Haller
1965-1967 Bob Hope Presents the Chrysler Theatre (TV)
– Free of Charge (1967)
– Wind Fever (1966)
– The Fliers (1965)
1966 The Long, Hot Summer (TV)
– The Intruders
1966 Le Virginien (TV)
– Long Ride to Wind River
1965 Voyage au fond des mers (TV)
– The Peacemaker
1965 Jesse James (TV)
– The Quest
1965 Combat! (TV)
– S.I.W.
1964-1965 L’homme à la Rolls (TV)
– Who Killed the Grand Piano? (1965)
– Who Killed Hamlet? (1965)
– Who Killed Don Pablo? (1964)
– Who Killed Annie Foran? (1964)
1965 Kraft Suspense Theatre (TV)
– Won’t It Ever Be Morning?
1965 Profiles in Courage (TV)
– John Peter Altgeld
1964 Suspicion The Alfred Hitchcock Hour (TV)
– Water’s Edge
– Murder Case
1964 À bout portant de Don Siegel
1963 Breaking Point (TV)
– There Are the Hip, and There Are the Square
1963 Channing (TV)
– Message from the Tin Room
1963 Un enfant attend (non confirmé, non crédité) de John Cassavetes
1962 Dr. Kildare (TV)
– The Visitors
1962 The Lloyd Bridges Show (TV)
– El Medico
1962 The Webster Boy de Don Chaffey
1961 La ballade des sans-espoirs (non crédité) de John Cassavetes
1961 Rawhide (TV)
– Incident Near Gloomy River
1959-1960 Johnny Staccato (TV)(27 épisodes)
– Swinging Long Hair (1960)
– A Nice Little Town (1960)
– The Mask of Jason (1960)
– An Angry Young Man (1960)
– An Act of Terror (1960)
1959 Shadows (non crédité) de John Cassavetes
1959 Decoy (TV)
– Across the World
1959 Lux Playhouse (TV)
– The Dreamer
1959 General Electric Theater (TV)
– Train for Tecumseh
1958 Pursuit (TV)
– Calculated Risk
1958 Alcoa Theatre (TV)
– The First Star
1958 Virgin Island de Pat Jackson
1958 Studio One (TV)
– Kurishiki Incident
1958 Libre comme le vent de Robert Parrish et John Sturges (non crédité)
1957 Affair in Havana de Laslo Benedek
1957 Playhouse 90 (TV)
– Winter Dreams
1957 The O. Henry Playhouse (TV)
1957 The O. Henry Playhouse (TV)
– Two Renegades
1957 L’homme qui tua la peur de Martin Ritt
1956 Climax! (TV)
– Savage Portrait
– No Right to Kill
1956 The 20th Century-Fox Hour (TV)
– The Last Patriarch
1956 Face au crime de Don Siegel
1956 Appointment with Adventure (TV)
– All Through the Night
1956 Alfred Hitchcock présente (TV)
– You Got to Have Luck
1956 The United States Steel Hour (TV)
– Bring Me a Dream
1955 Goodyear Television Playhouse (TV)
– The Expendable House
1955 The Philco Television Playhouse (TV)
– A Room in Paris
1955 Nuit de terreur d’Andrew L. Stone
1955 Kraft Television Theatre (TV)
– Coquette
1955 Armstrong Circle Theatre (TV)
– Time for Love
– Buckskin
– Ladders of Lies
1955 The Elgin Hour (TV)
– Combat Medics
– Crime in the Streets
1955 Kraft Television Theatre (TV)
– Judge Contain’s Hotel
1954 Robert Montgomery Presents (TV)
– Diary
1953 You Are There (TV)
– The Death of Socrates
1953 Taxi (non crédité) de Gregory Ratoff
1951 Lux Video Theatre (TV)
– The Sire de Maletroit’s Door
1951 Quatorze heures (non crédité) d’Henry Hathaway