« Les légendes sont des modèles du comportement humain. Un mythe est une histoire qui a survécu. »

John Boorman est un réalisateur, producteur, producteur délégué, scénariste, interprète anglais, né le 18 janvier 1933 à Shepperton dans le Surrey, en Angleterre.

Il passe une partie de son enfance chez les Pères Jésuites, mais sa jeunesse est surtout marquée par les bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale, épreuve qu’il évoquera plus tard dans son film Hope and Glory (La Guerre à sept ans), le plus autobiographique de toute sa filmographie. La lecture de Carl Gustav Jung l’influença beaucoup, notamment sa théorie sur les mythes comme fondements vivants de la société et de la psychologie individuelle et collective, idée qui transparaît dans Excalibur notamment. L’œuvre de John Boorman confronte d’ailleurs la représentation des mythes à l’expérience du réel, s’amusant parfois à les déconstruire ou à mettre au jour leur vacuité. Délivrance, par exemple, met à mal la légende du bon sauvage et montre comment une excursion en canoë à but écologique se transforme en retour à la barbarie originelle, au cœur d’une nature hostile.

À dix-huit ans, il devient critique de cinéma dans des revues spécialisées et participe à des émissions radiophoniques sur le même thème. En 1955, il est monteur pour une chaîne de télévision privée, puis réalise des documentaires pour la Southern Television. À la BBC, il signe une série de portraits documentaires dont Citizen 63 et The Newcomers.

Son premier long métrage, Sauve qui peut, date de 1965. Le succès de ce film lui permet de partir travailler aux États-Unis où il met en scène Le Point de non-retour (Point Blank) et Duel dans le Pacifique qui lui valent la notoriété internationale. Revenu en Grande-Bretagne, il réalise Leo the last pour lequel il reçoit le Prix de la mise en scène à Cannes en 1970. Suivent Délivrance, Zardoz et L’Exorciste 2 : l’hérétique qui confirment sa réputation de grand réalisateur, développant un cinéma personnel, violent et pessimiste qui, du fantastique à la science-fiction en passant par le réalisme, dépeint un monde sans dieu où l’homme, condamné à errer, est sans cesse confronté au mal.

Parutions

– Aventures, John Boorman, Marest, 2017.
– Tapis écarlate, John Boorman, Marest, 2017. (Roman)
– Rêves prometteurs, coups durs : Journal, John Boorman, Actes Sud, 1993.

Bibliographie en français

– Merlin l’enchanteur: Scénariste et scénographe d’Excalibur, Georges Foveau, L’Harmattan, 2000.
– Boorman, un visionnaire en son temps, Michel Ciment, Marest, 2019.
– Boorman:Un visionnaire en son temps, Michel Ciment, Calmann-Lévy, 1984.
– Exorciste II, l’hérétique, Collectif, L’Avant-Scéne Cinéma, 1978.

Filmographie

2014 Queen & Country réalisation et scénario
2006 The Tiger’s Tail réalisation et scénario
2004 In My Country
2003 Timeshift (Documentaire TV)
– Six Days to Saturday
2001 The Tailor of Panama réalisation et scénario
1998 Lee Marvin: A Personal Portrait by John Boorman (Documentaire TV)
1998 Le général réalisation et scénario
1995 Two Nudes Bathing réalisation et scénario Court Métrage
1995 Lumière et compagnie (Documentaire)
1995 Rangoon
1994 Picture Windows (TV) réalisation et scénario
– Two Nudes Bathing
1991 I Dreamt I Woke Up réalisation et scénario (Court Métrage)
1990 Tout pour réussir réalisation et scénario
1987 Hope and Glory: La guerre à sept ans réalisation et scénario
1985 Journey Into Light réalisation et scénario (Documentaire TV)
1985 La forêt d’émeraude
1981 Excalibur réalisation et scénario
1977 L’exorciste II: L’hérétique réalisation et scénario
1974 Zardoz réalisation et scénario
1972 Délivrance réalisation et scénario
1970 Léo le dernier réalisation et scénario
1968 Duel dans le Pacifique
1967 Le point de non-retour
1966 Sunday Night (Documentaire TV)
– The Quarry: Portrait of a Man as a Paralysed Artist réalisation et scénario
1965 Catch Us If You Can
1964 The Newcomers Documentaire TV
– A Celebration
– The Good Life
– The Beginning
1962-1963 In View (Documentaire TV)
– Six Days to Saturday réalisation et scénario (1963)
– The Island That Sells Itself réalisation et scénario (1962)
1963 Citizen 63 Documentaire TV
– Frank George réalisation et scénario
– Marion Knight réalisation et scénario
– Barry Langford
– Tich Aldridge (narration)
– Richard Callicott (narration)
1962 The Concrete Vision (TV)
1959-1961 Southern Affairs (TV)
– Episode 3.1 (1961)
– Episode 2.1 (1959)
1961 Day by Day (TV)