« Les réussites de ma vie sont les films que j’ai réalisés. Et comme ces films sont toujours regardés aujourd’hui, cela signifie qu’ils ne vieillissent pas. Et c’est une grande satisfaction pour moi. Le meilleur compliment pour un créateur, en particulier pour un cinéaste, est de reconnaître qu’il a créé quelque chose qui fonctionne au fil du temps. »

Jerzy Kawalerowicz est un réalisateur et scénariste polonais, né le 19 janvier 1922 à Gwoździec et mort le 27 décembre 2007 à Varsovie. Il a appartenu à « l’école polonaise » qui compte Andrzej Wajda, Andrzej Munk, Kazimierz Kutz ou Wojciech J. Has. Il a connu la notoriété internationale pour son film Train de nuit, au festival de Venise en 1959, et obtenu le prix spécial du jury du festival de Cannes en 1961 pour Mère Jeanne des Anges, puis une nomination aux oscars pour Pharaon (1965).

Après des études interrompues par la guerre, Jerzy Kawalerowicz participe à la Résistance. À partir de 1945, il est étudiant en histoire de l’art à l’Académie des beaux-arts de Cracovie. Il suit également les cours de l’Institut du cinéma de Cracovie. En 1946, il devient assistant metteur en scène.

Kawalerowicz débute dans le cinéma sous l’étiquette d’assistant réalisateur avant de devenir réalisateur à part entière. Son premier film s’intitule Le Moulin du village(Gromada) (1951). Kawalerowicz est un des chefs de file de l’école polonaise de cinéma. Ses longs-métrages Cien (1956) et Pociag (1959) constituent les meilleurs œuvres de ce mouvement cinématographique.

En 1955, il devient le directeur de KADR, une société de production dont il assuré la responsabilité artistique qui s’illustre en 1957 avec Kanal d’A. Wajda).

Il subit des pressions du Parti Communiste qui aimerait réaliser, par le biais de cette maison de production, des films de propagande. Kawalerowicz parvient à résister aux attentes du PC. Via le KADR, il produit certains des meilleurs films polonais de la deuxième moitié du XXème siècle. Des longs-métrages réalisés par Andrzej Wajda, Tadeusz Konwicki et Julius Machulski.
En 1966, son adaptation cinématographique tirée du roman de Boleslaw Prus, Le pharaon , est nominée aux oscars du meilleur film étranger.

il a toujours été le scénariste de ses films, généralement adaptés de la littérature polonaise sauf mais Pourquoi ? est de Léon Tolstoï, souvent avec l’aide du romancier et cinéaste Tadeusz Konwicki.

Dés 1980, Il enseigne dans la célèbre École de cinéma de Lodz.

Il décède le 27 décembre 2007, à Varsovie, en Pologne.

Biographie

– Jerzy Kawalerowicz, Collectif dir. Michel Estève, Lettres modernes Minard, 1967.

Filmographie comme scénariste et réalisateur

2001 Quo Vadis
1996 Za co?
1991 Bronsteins Kinder
1989 L’otage de l’Europe
1982 Austeria
1982 Spotkanie na Atlantyku
1977 Smierc prezydenta
1971 Maddalena
1969 Gra
1966 Le pharaon
1961 Mère Jeanne des anges
1959 Train de nuit
1957 Prawdziwy koniec wielkiej wojny
1956 L’ombre
1954 Pod gwiazda frygijska
1954 Celuloza
1952 Gromada