« Grâce à Godard, j’ai pu jouer au naturel. »

Jean-Paul Belmondo, né le 9 avril 1933 à Neuilly-sur-Seine, est un acteur français. Il a également été producteur de cinéma et directeur de théâtre. Alternant dans les premières années de sa carrière les films populaires et d’art et essai avant de pencher nettement pour la première catégorie, il est rapidement devenu l’une des plus grandes vedettes du cinéma français, champion incontesté du box-office au même titre que Louis de Funès et Alain Delon à la même époque. En cinquante ans de carrière, il a attiré dans les salles près de 130 millions de spectateurs : entre 1969 et 1982, il a joué à quatre reprises dans le film le plus vu de l’année en France (Le Cerveau, Peur sur la ville, L’Animal, L’As des as), égalant le record de Fernandel et n’étant dépassé sur ce point que par Louis de Funès.

Il a tourné sous la direction de grands réalisateurs français ainsi qu’avec quelques réalisateurs étrangers. Un grand nombre de ses films sont devenus des classiques du cinéma français, comme Le Professionnel, Borsalino, À bout de souffle, L’Homme de Rio, Le Magnifique, Un singe en hiver, Pierrot le fou, Le Cerveau ou L’As des as. À partir du milieu des années 1980, il raréfie sa présence au cinéma et se produit surtout au théâtre.

Bibliographie sélective

– Belmondo, Sophie Delassein, Gründ, 2019.
– La Bande à Bébel, Philippe Durant, L’Archipel, 2019.
– Plus Bébel la vie, Collectif, Marabout, 2018.
– Belmondo, le magnifique, Jérôme Wybon, Huginn & Muninn, 2018.
– Jean-Paul Belmondo:ses plus belles images de films, Collectif, AKFG, 2018.
– Mille vies valent mieux qu’une, Jean-Paul Belmondo, Le Livre de Poche, 2018.
– Definitivement Belmondo, Laurent Bourdon, Larousse, 2017.
– Les Tribulations de Belmondo, Philippe Chanoinat et Jean-Marc Borot, Glénat, 2017.
– Belmondo par Belmondo, Jean-Paul Belmondo, Fayard, 2016.
– Encyclopédie Belmondo, Guillaume Evin, Hugo & Cie, 2013.
– Les grandes gueules du cinéma français, Gabin, Ventura, Belmondo et Delon, Philippe Lombard, L’Express Roularta, 2012.
– Belmondo une vraie histoire, Sandro Cassati, City, 2012.
– Belmondo, Philippe Durant, Robert Laffont, 2011.
– Jean-Paul Belmondo: Un demi-siècle de carrière, une palme d’or et la rage de vaincre, Oriane Oringer, Exclusif, 2011.
– Belmondo l’incorrigible, Bertrand Tessier, Archipoche, 2010.
– Belmondo, Gilles Durieux, Le Cherche Midi, 2009.
– Jean-Paul Belmondo, Bernard Boyé, Autres Temps, 2009.
– Jean-Paul Belmondo: Itinéraire d’un acteur comblé, Frédéric Valmont, Didier Carpentier, 2008.
– Belmondo s’affiche, Collectif dir. Philippe Chanoinat, Le Lombard, 2008.
– Delon / Belmondo:Regards croisés, Philippe Durant, Carnot, 2004.
– Belmondo, Philippe Durant, Robert Laffont, 1999.
– Belmondo: 40 ans de carrière, Jean-Paul Belmondo, TF1, 1996.
– Jean-Paul Belmondo, Alexandre Grenier, Henri Veyrier, 1985.
– Jean-Paul Belmondo, Philippe Durant, PAC, 1984.
– Jean-Paul Belmondo, Jean-Claude Zana, Solar, 1981.
– Belmondo, François Guérif et Stéphane Lévy-Klein, PAC, 1976.
– Jean-Paul Belmondo, Robert Chazal, Denoël. 1971.

Filmographie

2013 Les Bandits manchots de Claude Lelouch
2009 Un homme et son chien de Francis Huster
2000 Amazone de Philippe de Broca
2000 Les Acteurs de Bertrand Blier
1999 Peut-être de Cédric Klapisch
1998 Une chance sur deux de Patrice Leconte
1995 Les Misérables de Claude Lelouch
1995 Les Cent et Une Nuits de Simon Cinéma d’Agnès Varda
1992 L’Inconnu dans la maison de Georges Lautner
1988 Itinéraire d’un enfant gâté de Claude Lelouch
1987 Le Solitaire de Jacques Deray
1985 Hold-up d’Alexandre Arcady
1984 Joyeuses Pâques de Georges Lautner
1984 Les Morfalous d’Henri Verneuil
1983 Le Marginal de Jacques Deray
1982 L’As des as de Gérard Oury
1981 Le Professionnel de Georges Lautner
1980 Balles de débutants de Adolphe Drey (court-métrage)
1979 Flic ou Voyou de Georges Lautner
1977 L’Animal de Claude Zidi
1976 L’Alpagueur de Philippe Labro
1976 Le Corps de mon ennemi d’Henri Verneuil
1975 Peur sur la ville d’Henri Verneuil
1975 L’Incorrigible de Philippe de Broca
1974 Stavisky… d’Alain Resnais
1974 T’es fou Marcel... de Jean Rochefort (court-métrage)
1973 L’Héritier de Philippe Labro
1973 Le Magnifique de Philippe de Broca
1972 Docteur Popaul de Claude Chabrol
1972 La Scoumoune de José Giovanni
1971 Les Mariés de l’an II de Jean-Paul Rappeneau
1971 Le Casse d’Henri Verneuil
1970 Borsalino de Jacques Deray
1969 Le Cerveau de Gérard Oury
1969 La Sirène du Mississippi de François Truffaut
1969 Dieu a choisi Paris de Gilbert Prouteau et Philippe Arthuys documentaire (commentaire)
1969 Un homme qui me plaît de Claude Lelouch
1968 Ho ! de Robert Enrico
1967 Casino Royale de Val Guest et John Huston : (brève apparition)
1967 Le Voleur de Louis Malle
1966 Tendre Voyou de Jean Becker
1966 Paris brûle-t-il ? de René Clément
1966 Le Démoniaque de René Gainville (non crédité)
1965 Par un beau matin d’été de Jacques Deray
1965 Pierrot le fou de Jean-Luc Godard
1965 Les Tribulations d’un Chinois en Chine de Philippe de Broca
1964 Les Don Juan de la Côte d’Azur de Vittorio Sala (non crédité)
1964 L’Homme de Rio de Philippe de Broca
1964 Cent mille dollars au soleil d’Henri Verneuil
1964 Échappement libre de Jean Becker
1964 La Chasse à l’homme d’Édouard Molinaro
1964 Week-end à Zuydcoote d’Henri Verneuil
1963 La Mer à boire (Mare Matto) de Renato Castellani
1963 Peau de banane de Marcel Ophüls
1963 Dragées au poivre de Jacques Baratier
1963 L’Aîné des Ferchaux de Jean-Pierre Melville
1963 Le Jour le plus court de Sergio Corbucci
1962 Le Doulos de Jean-Pierre Melville
1962 Cartouche de Philippe de Broca
1962 Un singe en hiver d’Henri Verneuil
1962 Un cœur gros comme ça de François Reichenbach (documentaire)
1961 Le Mauvais Chemin (La Viaccia), de Mauro Bolognini
1961 Léon Morin, prêtre de Jean-Pierre Melville
1961 Une femme est une femme de Jean-Luc Godard
1961 Les Amours célèbres de Michel Boisrond
1961 Chasse aux vedettes de Camille Chatelot (court-métrage) : Apparition
1961 Riviera-Story de Wolfgang Becker
1961 Un nommé La Rocca de Jean Becker
1960 À bout de souffle de Jean-Luc Godard
1960 Classe tous risques de Claude Sautet
1960 Moderato cantabile de Peter Brook
1960 La Française et l’Amour (sketch L’Adultère) d’Henri Verneuil
1960 Les Distractions de Jacques Dupont
1960 La Ciociara de Vittorio De Sica
1960 La Novice d’Alberto Lattuada
1959 Mademoiselle Ange de Géza von Radványi
1959 Charlotte et son jules de Jean-Luc Godard (court-métrage sorti en 1961)
1959 À double tour de Claude Chabrol
1958 Sois belle et tais-toi de Marc Allégret
1958 Les Tricheurs de Marcel Carné
1958 Un drôle de dimanche de Marc Allégret
1957 À pied, à cheval et en voiture de Maurice Delbez
1957 Les Copains du dimanche de Henri Aisner (diffusé à la TV en 1967)
1956 Molière de Norbert Tildian (Court-métrage)