« C’est le destin du cinéma de traduire en images sensibles nos grandes vibrations spirituelles et morales, de les traduire et de les perpétuer. Le cinéma donne la duré à l’instant et fait de l’éclair une longue lumière. »

Jacques de Baroncelli, né le 25 juin 1881 à Bouillargues (Gard) et mort le 12 janvier 1951 à Paris, est un réalisateur, scénariste et producteur de cinéma français.

Issu d’une famille aristocrate provençale royaliste, il est le frère du célèbre manadier, écrivain et fervent défenseur de l’âme provençale Folco de Baroncelli-Javon, et de Marguerite de Baroncelli de Javon, qui fut reine du félibrige sous le capouliérat (présidence) de Mistral. Il est le père de Jean de Baroncelli (1914-1998), écrivain et critique de cinéma.

Le marquis Jacques de Baroncelli débute à Paris dans le journalisme et accède rapidement au poste de rédacteur en chef du quotidien l’Éclair.

Il en est l’un des réalisateurs français des plus prolifiques. Il réalise plus de 80 films entre 1915 et 1947. Il se lance en adaptant pour l’écran un feuilleton patriotique, La maison de l’espion. Les années qui suivent voient un Baroncelli travailleur et soucieux de perfectionner un art qu’il n’a découvert que sur le tard. A la tête de sa société de production, la société des films Lumina, il signe une prometteuse adaptation muette du roman de Pierre Loti, Ramuntcho (1918), qui illustre un sens développé de la composition picturale, qualité appréciée alors que le cinéma n’a pas encore laissé entendre ses premiers mots.

En 1919, Jacques de Baroncelli séjourne aux Etats-Unis. Il revient avec de nouvelles ambitions qui l’amènent à ralentir sa production et à travailler davantage à chacun de ses films.

En 1924, il donne ce que beaucoup considèrent comme un des chefs-d’oeuvre du muet, Pêcheur d’Islande, interprété par Charles Vanel et Sandra Milovanoff. A nouveau tiré d’un roman de Pierre Loti, ce film oscille entre impressionnisme poétique et souci du détail.

Jacques de Baroncelli est à l’aise dans tous les styles, trop diront les critiques du moment : il passe du drame mondain (La femme et le pantin ; La duchesse de Langeais, 1941) à l’épopée coloniale (L’homme du Niger, 1939), du mélodrame historique (Le secret du Lone Star, 1920) à la fresque sur fond de nature (Le retour aux champs, 1918 ; Le dernier choc, 1931).

Contrairement à certains de ses contemporains, il ne souffre pas du passage du cinéma muet au cinéma parlant : il en exploite au contraire les nouvelles perspectives à travers une série de films tournés dans sa Camargue natale (L’arlésienne, 1930 ; Roi de Camargue, 1934).

Sa carrière s’achève en 1947 avec Rocambole interprété par Pierre Brasseur et Sophie Desmarets.

Il décède le 12 janvier 1951 à Paris.

Bibliographie

– Jacques de Baroncelli, Collectif dir. Bernard Bastide et François Amy de La Bretèque, AFRHC, 2007.
– Écrits sur le cinéma suivi de Mémoires, Jacques de Baroncelli et Bernard Bastide, Institut Jean Vigo, 1996

Filmographie

1948 La revanche de Baccarat
1948 Rocambole
1946 La rose de la mer
1946 Tant que je vivrai
1945 Marie la Misère
1945 Fausse alerte
1943 Les mystères de Paris
1943 L’honorable Catherine de Marcel L’Herbier (non crédité)
1942 Haut le vent
1942 Soyez les bienvenus
1942 La duchesse de Langeais
1941 Ce n’est pas moi
1941 Le pavillon brûle
1941 Volpone ou l’amour de l’or de Maurice Tourneur (non crédité)
1940 L’homme du Niger
1938 Belle étoile
1938 S.O.S. Sahara
1937 Feu! réalisation et scénario
1936 L’agonie du sous-marin réalisation et scénario
1936 Michel Strogoff
1935 Aux portes de Paris de Charles Barrois (non crédité)
1935 Roi de Camargue
1934 Cessez le feu
1934 Chansons de Paris
1934 Le calvaire de Cimiez
1934 Crainquebille
1933 L’ami Fritz
1932 Gitanes réalisation et scénario
1932 Le dernier choc réalisation et scénario
1931 Le rêve
1931 Je serai seule après minuit
1930 Vitrail (Short)
1930 L’Arlésienne réalisation et scénario
1929 La femme du voisin réalisation et scénario
1929 La femme et le pantin réalisation et scénario
1928 Le passager
1927 Feu! réalisation et scénario
1927 Le duel
1926 Nitchevo réalisation et scénario
1925 Le réveil
1925 Veille d’armes réalisation et scénario
1924 Roger la Honte réalisation et scénario
1924 Pêcheur d’Islande réalisation et scénario
1924 La flambée des rêves réalisation et scénario
1924 Nène réalisation et scénario
1923 La femme inconnue
1923 La légende de soeur Béatrix réalisation et scénario
1922 Amour réalisation et scénario (Court-métrage)
1922 La robe déchirée (Court-métrage)
1922 Le Carillon de Minuit
1921 Le père Goriot réalisation et scénario
1921 Le rêve réalisation et scénario
1921 Champi-Tortu réalisation et scénario
1920 L’héritage
1920 Flipotte réalisation et scénario
1920 La rose (Court-métrage)
1920 Le secret du Lone Star réalisation et scénario
1920 La rafale
1919 Ramuntcho réalisation et scénario (Court-métrage)
1918 La revenante (Court-métrage)
1918 Le délai réalisation et scénario
1918 Le fils naturel
1918 Le retour aux champs réalisation et scénario
1918 Le scandale
1918 Le siège des trois K (Court-métrage)
1918 Une mascotte
1917 L’hallali
1917 L’inconnue (Court-métrage)
1917 Le cas du procureur Lesnin (Court-métrage)
1917 Le roi de la mer
1917 Pile ou face (Court-métrage)
1917 Une vengeance
1916 La faute de Pierre Vaisy (Court-métrage)
1916 La main qui prend (Court-métrage)
1916 La maison de l’espion
1916 La nouvelle Antigone
1916 Le jugement de Salomon
1916 Le suicide de Sir Letson
1916 Noël cambrioleur (Court-métrage)
1916 Soupçon tragique réalisation et scénario (Court-métrage)
1915 La classe 1935 (Court-métrage)
1915 Le drame du château de Saint-Privat
1915 Lequel? (Court-métrage)
1915 Trois filles en portefeuille (Court-métrage)
1915 Un signal dans la nuit (Court-métrage)

Filmographie comme scénariste

1933 Sahara, terre féconde du Père Dufays
1932 Niebla de Benito Perojo
1931 La terreur des Batignolles de Henri-Georges Clouzot (Court-métrage)
1928 Minuit… place Pigalle de René Hervil
1919 La cigarette de Germaine Dulac (sous le nom de Jacques de Javon)