« Nous avons tendance à faire des trucs d’époque parce que cela nous aide à nous éloigner de la réalité quotidienne ennuyeuse. »

Ethan Coen est né le 21 septembre 1957. Il a grandit avec son frère à St. Louis Park, Minnesota dans la proche banlieue de Minneapolis. Issus d’une famille juive, ils sont les fils de Rena Neumann, historienne de l’art à la St. Cloud State University, et d’Edward Coen, économiste à l’université du Minnesota et les frères de Deborah Ruth Coen, psychiatre.

Les « frères Coen » sont les cinéastes Joel Coen et Ethan Coen, travaillant généralement ensemble. Si Joel Coen est le plus souvent mentionné comme seul réalisateur aux génériques de leurs films, son frère reste également très impliqué, en marge de son activité de producteur. Leur collaboration est d’ailleurs tellement étroite et complémentaire qu’on les appelle parfois « le réalisateur à deux têtes. »

Avant Ladykillers, leur filmographie repose sur un « partage des tâches » : Joel à la réalisation, Ethan à la production, l’écriture (ou adaptation) du scénario étant commune. Mais depuis, Ethan Coen est également mentionné comme réalisateur de leurs films. Ils travaillent également ensemble pour le montage de leurs films (parfois sous le pseudonyme de Roderick Jaynes).

Le succès critique des Coen commence en 1991 avec Barton Fink, l’histoire d’un écrivain sans inspiration interprété par John Turturro, le film obtient au Festival de Cannes la Palme d’or, le prix de la mise en scène et de l’interprétation masculine.

Une part de leur succès sont des comédies (Intolérable Cruauté, O’Brother, Ladykillers, The Big Lebowski). Cependant, deux thrillers sont majeurs dans leur cinématographie et sont le négatif l’un de l’autre à dix ans d’intervalle. En 1996, ils réalisent Fargo qui les révèle à un public international. En 2008, No Country for Old Men représente la consécration pour les frères. Adapté du roman éponyme de Cormac McCarthy, l’histoire d’un cowboy (Josh Brolin) traqué par un tueur psychopathe et froid (Javier Bardem). La consécration est totale au box-office, autant que critique : quatre Oscars lors de la 80e cérémonie dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur.

Après la noirceur de No Country for Old Men, les frères Coen reviennent à la comédie. En 2008 sort Burn After Reading, comédie noire sur le monde de l’espionnage, la CIA, et le fitness, interprétée par George Clooney, Brad Pitt et John Malkovitch

En 2009, les frères réalisent le discret A Serious Man, une comédie plus noire sur la communauté juive, à forte teinte autobiographique.

En 2010, ils tournent leur premier western, True Grit, adapté du roman éponyme de Charles Portis, déjà porté à l’écran dans Cent dollars pour un shérif, sorti en 1969 avec John Wayne. C’est Jeff Bridges, qu’ils avaient dirigé dans The Big Lebowski, qui tient le rôle principal aux côtés de Matt Damon et Josh Brolin. Le film révèle au grand public la jeune actrice Hailee Steinfeld, qui reçoit pour son rôle de multiples récompenses et nominations. True Grit est à ce jour le plus gros succès des frères Coen au box-office , le western est nommé dix fois à la 83e cérémonie des Oscars mais repart sans récompense.

En 2013, les frères Coen tournent un film plus intimiste, Inside Llewyn Davis : un film mélancolique racontant l’histoire d’un chanteur folk itinérant des années 60 à New York. La distribution comprend Oscar Isaac, Carey Mulligan, Garrett Hedlund, Justin Timberlake et John Goodman. Le film sera un véritable succès critique concrétisé par le Grand Prix au Festival de Cannes 2013.

Ils enchaînent ensuite avec un projet de longue date, Ave, César ! (Hail, Caesar!). Dans ce film se déroulant dans les années 1950, sont réunis George Clooney, Josh Brolin, Channing Tatum, Ralph Fiennes et Tilda Swinton

Parutions

– Les Frères Coen : 30 ans de films cultes, Ian Nathan, Gallimard, 2017.
– Oh Brothers ! Sur la piste des frères Coen, de Marc Ceruselo et Claire Debru, Capricci, 2013.
– L’Amérique des frères Coen, Julie Assouly, CNRS éditions, 2012.
– The Coen Brothers: Interviews, de William Rodney Allen, University Press of Mississippi, 2006. (Anglais)
– Le cinéma des frères Coen, Frédéric Astruc, éditions du Cerf, 2001.
– J’ai tué Phil Shapiro, Ethan Coen, Éditions de l’Olivier, 2000.

Filmographie comme réalisateur et scénariste son frère Joel Coen

2016 Ave César réalisation et scénario
2013 Inside Llewyn Davis réalisation et scénario
2010 True Grit réalisation et scénario
2009 A Serious Man réalisation et scénario
2008 Burn After Reading réalisation et scénario
2007 Chacun son cinéma (segment « World Cinema ») réalisation et scénario
2007 No Country for Old Men – Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme réalisation et scénario
2006 Paris, je t’aime (segment « Tuileries ») réalisation et scénario
2004 Ladykillers réalisation et scénario
2003 Intolérable cruauté réalisation et scénario
2001 The barber: l’homme qui n’était pas là réalisation et scénario
2000 O’ Brother réalisation et scénario
1998 The Big Lebowski réalisation et scénario
1996 Fargo réalisation et scénario
1994 Le grand saut réalisation et scénario
1991 Barton Fink réalisation et scénario
1990 Miller’s Crossing réalisation et scénario
1987 Arizona Junior réalisation et scénario
1984 Sang pour sang réalisation et scénario

Filmographie comme scénariste avec son frère Joel Coen

2015 Le pont des espions de Steven Spielberg
2014 Invincible de Angelina Jolie
2012 Gambit: Arnaque à l’anglaise de Michael Hoffman
2009 San qiang pai an jing qi de Yimou Zhang (basé sur « Blood Simple »)
1985 Mort sur le gril de Sam Raimi

Filmographie comme scénariste (seul)

2002 A Fever in the Blood de Andrew Pulver Court-métrage
1999 Gates of Eden de Henry Steadman Court-métrage
1998 The Naked Man de J. Todd Anderson