« Tout être vit dans l’incomplétude. Et c’est seulement l’amour qui lui permet de se réaliser pleinement. »

Maurice Schérer, dit Éric Rohmer, est un réalisateur français, né à Tulle en Corrèze le 21 mars 1920 et mort le 11 janvier 2010 à Paris.

D’abord enseignant et animateur de ciné-club avant de devenir critique de cinéma dans diverses revues spécialisées, puis de tenir le poste de rédacteur en chef aux Cahiers du cinéma (1957-1963).

Artisan fécond de la politique des auteurs, défenseur de Carl Dreyer, F. W. Murnau, Jean Renoir, Kenji Mizoguchi et Alfred Hitchcock, auquel il a consacré un livre (cosigné avec Claude Chabrol) : Alfred Hitchcock (1957), théoricien de la mise en scène et de l’histoire du cinéma, il tourne quelques courts métrages : Présentation ou Charlotte et son steak (1950), Bérénice (1954), la Sonate à Kreutzer (1956) et Véronique et son cancre (1958), avant de réaliser son premier long métrage : le Signe du lion (1959), histoire d’un musicien américain se retrouvant seul et sans argent à Paris, pendant l’été. Le film ne sort qu’au bout de trois ans et ne connaît aucun succès.

Il décide alors de réaliser la série des Contes moraux, tout en travaillant comme réalisateur pour la télévision scolaire. Pendant cinq ans, il mène cette carrière parallèle, tournant d’une part les deux premiers contes moraux : la Boulangère de Monceau (1962) et la Carrière de Suzanne (1963), et signant des œuvres de commande pour la télévision scolaire, parmi lesquelles : les Cabinets de physique (1964), Perceval ou le Conte du Graal (1964), les Histoires extraordinaires d’Edgar Poe (1965), Pascal (1965), Mallarmé (1965), Louis Lumière (1966) et le Celluloïd et le marbre (1966).

Au cours de cette période, il tourne encore un sketch de Paris vu par…(Place de l’étoile, 1964), et un « Dreyer » pour l’émission Cinéastes de notre temps (1965).

Le succès du troisième des Contes moraux, la Collectionneuse (1967), le fait enfin connaître du grand public. Il poursuit alors sa série avec Ma nuit chez Maud (1969) — interprété par Jean-Louis Trintignant et Françoise Fabian —, qui confirme son succès public, puis le Genou de Claire (1970) :poussé par une romancière en mal de sujet, Jérôme (Jean-Claude Brialy), un ancien libertin sur le point de se marier à une femme qu’il aime, entreprend de faire la cour à deux midinettes, afin de se prouver à lui-même sa totale indifférence aux autres femmes. L’Amour l’après-midi (1972) est le dernier des Contes moraux. Il s’impose de la sorte comme le cinéaste de l’intelligence, du désir, de l’éthique et des jeux de langage.

Après la Marquise d’O (1975), tourné en Allemagne, et Perceval le Gallois (1978), avec Fabrice Luchini et André Dussollier, il continue son exploration balzacienne du monde d’aujourd’hui avec une nouvelle série, Comédies et Proverbes, entièrement conçue sur le désir amoureux : la Femme de l’aviateur (1981), le Beau Mariage (1982), Pauline à la plage (1983), les Nuits de la pleine lune (1984), le Rayon vert (1986) et l’Ami de mon amie (1987). Les films confirment son style et séduisent un grand public.

Il réalise aussi Quatre aventures de Reinette et Mirabelle (1987) et entame une nouvelle série, les Contes des quatre saisons : Conte de printemps (1990), Conte d’hiver (1992), Conte d’été (1995) et Conte d’automne (1998) connaissent un succès qui ne se dément pas.

Il tourne encore entre autre l’Arbre, le maire et la médiathèque (1993) et les Rendez-vous de Paris (1995), L’anglaise et le duc (2001) et Les amours d’Astrée et de Céladon (2007).

Il décède le 11 janvier 2010 à Paris.

Publications

– Le Sel du présent : Chroniques de cinéma, Eric Rohmer, Capricci, 2020.
– Friponnes de porcelaine, Éric Rohmer, Stock, 2014.
– Le celluloïd et le marbre : suivi d’un entretien inédit avec Noël Herpe et Philippe Fauvel, Léo Scheer, 2010.
– « L’Anglaise et le Duc, note d’intention », Éric Rohmer, Trafic, no 75,‎ septembre 2010.
– Triple agent : scénario, Éric Rohmer, Cahiers du cinéma, 2004.
– Comédies et proverbes, Éric Rohmer, Cahiers du cinéma, 1999.
– Contes des quatre saisons, Éric Rohmer, Cahiers du cinéma, 1998.
– De Mozart en Beethoven : essai sur la notion de profondeur en musique, Éric Rohmer, Actes Sud, 1998.
– Le Trio en mi bémol, Éric Rohmer, Actes Sud, 1988, 1e éd.
– Le Goût de la beauté, Éric Rohmer et Jean Narboni (dir.), Cahiers du cinéma, 2004. (1re éd. 1984)
Recueil d’articles publiés par Éric Rohmer entre 1948 et 1979. Précédé d’un entretien.
– L’organisation de l’espace dans le Faust de Murnau, Éric Rohmer, Cahiers du cinéma, 1977
Publication de sa thèse de troisième cycle.
– Six Contes moraux, Éric Rohmer, L’Herne, 1974/2003
– Charlie Chaplin, André Bazin et Éric Rohmer (préf. François Truffaut), éditions du Cerf, 1972
– Éric Rohmer et Claude Chabrol, Hitchcock, Ramsay, coll. « Ramsay Poche Cinéma », 2006 (1re éd. 1957)
– Élisabeth, Gilbert Cordier, Gallimard, 1946.
Réédition en 2007 sous le titre La Maison d’Élisabeth, Gallimard, 2007. (Roman)

Bibliographie

– Contes des mille et un rohmer, Françoise Etchegaray, Exils, 2020.
– Le Charme et la Sublimation:Essai sur le désir et la renonciation dans l’oeuvre d’Eric Rohmer,
Patrice Guillamaud, Cerf, 2017.
– Le Spectateur séduit:Le libertinage dans le cinéma d’Eric Rohmer, Maria Tortajada, Kimé, 1999.2017
– Les Vacances, Julie Wolkenstein, POL, 2017. (Roman)
– Le Paradis français d’Eric Rohmer, Collectif dir. Hugues Moreau, Pierre-Guillaume de Roux, 2017.
– Rohmer en perspectives, Collectif dir. Sylvie Robic et Laurence Schifano, Presses Universitaires de Paris Ouest, 2014.
– Eric Rohmer: Biographie, Antoine de Baecque et Noël Herpe, Stock, 2014.
– Eric Rohmer, le conteur du cinéma, Aïdée Caillot et Gianpaolo Pagni, A Dos d’Âne, 2013.
– Rohmer ou le jeu des variations, Collectif dir. Patrick Louguet, Presses Universitaires de Vincennes, 2012.
– Eric Rohmer, corps et âme: L’Intégrité retrouvée, Violaine Caminade de Schuytter, L’Harmattan, 2011.
– Eric Rohmer, tome 3:Contes des quatre saisons – Tragédies de l’Histoire, Collectif dir. Yannick Mouren,
Lettres modernes Minard, 2008.
– Rohmer et les autres, Collectif dir. Noël Herpe, Presses Universitaires de Rennes, 2007.
– Eric Rohmer: Evidence et ambiguïté au cinéma, Collectif dir. Jean Cléder, Le Bord de l’eau, 2006.
– Eric Rohmer: Les Jeux de l’amour, du hasard et du discours, Michel Serceau, Cerf, 2000.
– Eric Rohmer : Cannes 1976, Gérard Pangon et Claire Vassé, Arte/Mille et une nuits, 1997.
– Eric Rohmer, Pascal Bonitzer, Cahiers du Cinéma, 1991.
– Eric Rohmer, Joël Magny, Rivages, 1986.
– Les Contes moraux d’Éric Rohmer, Marion Vidal, Lherminier, 1977.
– Le Cinéma en question : Rozier, Chabrol, Rivette, Truffaut, Demy, Rohmer, de Jean Collet, Cerf, 1973.

Découpages et dialogues de films

– Conte de printemps, L’Avant-scène cinéma no 392, 1990
– La Femme de l’aviateur et Les Nuits de la pleine lune, L’Avant-scène cinéma no 336, 1985
– Pauline à la plage, L’Avant-scène cinéma no 310, 1983
– Le Beau mariage, L’Avant-scène cinéma no 293, 1982
– Perceval le Gallois, L’Avant-scène cinéma no 221, 1979
– La Marquise d’O…, L’Avant-scène cinéma no 173, 1976
– Ma nuit chez Maud, L’Avant-scène cinéma no 96, 1969
– La Collectionneuse, L’Avant-scène cinéma no 69, 1967

Filmographie

2007 Les amours d’Astrée et de Céladon réalisation et scénario
2005 Le canapé rouge réalisation et scénario (Court-métrage)
2004 Triple agent réalisation et scénario
2001 L’anglaise et le duc réalisation et scénario
1998 Conte d’automne réalisation et scénario
1996 Conte d’été réalisation et scénario
1995 Les rendez-vous de Paris réalisation et scénario
1993 L’arbre, le maire et la médiathèque réalisation et scénario
1992 Conte d’hiver réalisation et scénario
1990 Conte de printemps réalisation et scénario
1989 Les jeux de société (TV)
1987 L’ami de mon amie réalisation et scénario
1987 4 aventures de Reinette et Mirabelle réalisation et scénario
1986 Bois ton café (Court-métrage)
1986 Le rayon vert réalisation et scénario
1984 Les nuits de la pleine lune réalisation et scénario
1983 Pauline à la plage réalisation et scénario
1982 Le beau mariage réalisation et scénario
1981 La femme de l’aviateur réalisation et scénario
1980 Catherine de Heilbronn (TV) réalisation et scénario
1978 Perceval le Gallois réalisation et scénario
1976 La marquise d’O… réalisation et scénario
1972 L’amour l’après-midi réalisation et scénario
1970 Le genou de Claire réalisation et scénario
1969 La béton dans la ville (Documentaire TV)
1969 Ma nuit chez Maud réalisation et scénario
1969 Victor Hugo architecte (Court-métrage documentaire TV)
1968 Louis Lumière (Documentaire TV)
1968 Mallarmé (Documentaire TV)
1967 Fermière à Montfaucon (Court-métrage documentaire TV)
1967 La collectionneuse réalisation et scénario
1966 Une étudiante d’aujourd’hui (Court-métrage documentaire)
1965-1966 Cinéastes de notre temps (Documentaire TV) (2 épisodes)
– Le celluloïd et le marbre (1966)
– Carl Th. Dreyer (1965)
1966 Victor Hugo: Les Contemplations (Livres V et VI) (Documentaire TV)
1965 Les caractères de La Bruyère (Documentaire TV)
1965 Perceval ou Le conte du Graal (Court-métrage TV)
1965 Paris vu par… (segment « Place de l’Étoile ») réalisation et scénario
1965 Don Quichotte (Documentaire TV)
1965 Entretien sur Pascal (Court-métrage documentaire TV)
1965 Les histoires extraordinaires d’Edgar Poe (Documentaire TV)
1964 L’ère industrielle: Métamorphoses du paysage (Court-métrage documentaire TV)
1964 Nadja à Paris (Court-métrage)
1964 En profil dans le texte (Documentaire TV) réalisation et scénario
1964 Les cabinets de physique (la vie de société au XVIIIe siècle) (TV)
1963 La boulangère de Monceau réalisation et scénario (Court-métrage)
1963 La carrière de Suzanne réalisation et scénario
1962 Le signe du lion réalisation et scénario
1960 Présentation ou Charlotte et son steak réalisation et scénario (Court-métrage)
1958 Véronique et son cancre réalisation et scénario (Court-métrage)
1956 La sonate à Kreutzer
1954 Bérénice réalisation et scénario (Court-métrage)
1950 Journal d’un scélérat réalisation et scénario