« Je cherche l’absolution pour toutes les choses que j’ai dû faire pour de l’argent. »

Edgar Georg Ulmer est un réalisateur, scénariste, producteur et directeur de la photographie américain d’origine autrichienne né le 17 septembre 1904 à Olomouc (République tchèque), décédé le 30 septembre 1972 à Woodland Hills (États-Unis).

Ulmer est né à Olomouc, alors dans l’empire austro-hongrois, à présent dans l’actuelle République tchèque. Il grandit à Vienne, où il travailla ensuite comme acteur de théâtre et décorateur alors qu’il étudiait l’architecture et la philosophie. Il fit des décors pour le théâtre de Max Reinhardt, puis assista F. W. Murnau et collabora avec Robert Siodmak, Billy Wilder, Fred Zinnemann, et Eugen Schüfftan, inventeur de l’effet Schüfftan. Il déclara avoir aussi travaillé sur Le Golem (1920), Metropolis (1927) et M le maudit (1931), mais rien ne le prouve. Ulmer arrive à Hollywood avec Murnau en 1926 pour l’assister sur L’Aurore (1927). Dans un entretien avec Peter Bogdanovich, il rappelle également qu’il tourna deux courts westerns à cette période.

Le premier film qu’il réalise en Amérique, Damaged Lives (1933), est un film à sensations à petit budget, exposant les ravages des maladies vénériennes. Tourné à Hollywood, avec un passage médical fourni par l’American Social Hygiene Association, pour le Canadian Social Health Council. Son film suivant, Le Chat noir (The Black Cat) (1934), avec Bela Lugosi et Boris Karloff, fut produit par le studio Universal. Faisant preuve de l’expressivité visuelle qui sera la marque de fabrique d’Ulmer, le film est le plus grand succès de l’année pour le studio. Mais Ulmer entretient une liaison avec la femme du producteur indépendant Max Alexander, neveu du dirigeant du studio Universal Carl Laemmle. Le divorce de Shirley Alexander et le mariage avec Ulmer qui suivit l’ont exilé des grands studios hollywoodiens. Ulmer ne réalisera plus que des séries B pour des maisons de productions marginales. Sa femme, Shirley Ulmer, est scripte sur quasiment tous ses films et participe également à quelques scénarios. Leur fille Arianne fait des apparitions sur des films comme The Light Ahead. À la frange de l’industrie américaine du cinéma, Ulmer se spécialise alors d’abord dans les « films ethniques », notamment Natalka Poltavka (1937), Cossacks in Exile (1939) et les yiddish The Light Ahead (1939), Americaner Shadchen (1940)5. Le plus connu d’entre eux étant le Yiddish Green Fields (1937), codirigé avec Jacob Ben-Ami. Puis il se réfugie finalement dans la niche du mélodrame à petits budgets avec des scripts rudimentaires et des acteurs de la compagnie Producers Releasing Corporation (PRC). Le thriller qu’il réalisa pour eux, Detour (1945) lui valut des louanges pour cet exemplaire film noir fauché, et fut même sélectionné par la Bibliothèque du Congrès parmi le premier groupe de 100 films américains méritant un effort particulier de conservation. En 1947, Ulmer tourne Carnegie Hall avec l’aide du chef d’orchestre Fritz Reiner, parrain de sa fille, Arianne. Le film montre des interprétations de plusieurs grands noms de la musique classique dont Reiner, Jascha Heifetz, Arthur Rubinstein, Gregor Piatigorsky et Lily Pons. Ulmer put enfin tourner deux films aux budgets plus conséquents, Le Démon de la chair (The Strange Woman) (1946) et L’Impitoyable (1948). Le premier, dans lequel se distingue particulièrement Hedy Lamarr, est considéré comme l’un de ses meilleurs films par la critique.
Il dirige son dernier film, Sept contre la mort (1964), en Italie.

Ulmer meurt en 1972 à Woodland Hills.

Parutions

– Edgar G. Ulmer – A Filmmaker at the Margins, Noah Isenberg, University of California Pres, 2014.
– The Films of Edgar G. Ulmer, de Bernd Herzogenrath, Scarecrow Press, 2009.
– Edgar G. Ulmer: Essays on the King of the B’s, Bernd Herzogenrath, McFarland & Co Inc, 2009.
– Edgar G. Ulmer: Detour on Poverty Row, Gary D. Rhodes, Lexington Books, 2008.
– Le bandit démasqué Broché, Edgar Ulmer, Yellow Now, 2002.

Filmographie

1964 Sept contre la mort
1961 L’Atlantide
1960 L’incroyable homme invisible
1960 Le voyageur de l’espace
1959 The Perjurer
1959 Annibal
1959 The Naked Venus
1958 Swiss Family Robinson: Lost in the Jungle (TV) (non confirmé)
1957 Daughter of Dr. Jekyll
1955 Le bandit
1955 Murder Is My Beat
1954 L’amante di Paride
1952 Les mille et une filles de Bagdad (version Americaine)
1951 St. Benny the Dip
1951 L’homme de la planète X
1950 So Young So Bad (non-crédité)
1949 Le pirate de Capri
1948 L’impitoyable
1947 Carnegie Hall
1946 Le démon de la chair
1946 Her Sister’s Secret
1946 The Wife of Monte Cristo
1945 Club Havana
1945 Détour
1945 Strange Illusion
1944 Barbe bleue
1944 Minstrel Man (non-crédité)
1943 Turbosupercharger: Flight Operation (Documentaire)
1943 Turbosupercharger: Master of the Skies (Documentaire)
1943 Jive Junction
1943 L’île des péchés oubliés
1943 Girls in Chains
1943 My Son, the Hero
1942 Tomorrow We Live
1942 Prisoner of Japan (non confirmé)
1941 Another to Conquer court-métrage
1940 Cloud in the Sky (Documentaire)
1940 Diagnostic Procedures in Tuberculosis (Documentaire)
1940 Goodbye, Mr. Germ (court-métrage)
1940 They Do Come Back (Documentaire)
1940 Americaner Shadchen
1939 Let My People Live (Documentaire)
1939 Moon Over Harlem
1939 The Light Ahead
1939 Cossacks in Exile
1938 The Singing Blacksmith
1938 La vida bohemia (non-crédité)
1937 Green Fields
1937 Natalka Poltavka
1935 From Nine to Nine
1934 Thunder Over Texas (non-crédité)
1934 Le chat noir
1933 Mr. Broadway (non confirmé)
1933 Damaged Lives
1930 Les hommes le dimanche