« Je détesterais faire partie de la ligue antialcoolique. Imaginez un peu: se lever le matin en sachant que l’on va se sentir toute a journée dans le même état… »

Dean Martin, de son vrai nom : Dino Paul Crocetti est un acteur et crooner américain d’origine italienne né le 7 juin 1917 à Steubenville, dans l’Ohio et mort le 25 décembre 1995 à Beverly Hills, Californie. il fut aussi un des plus célèbres crooners américains.

Durant sa jeunesse, Dino Paul Crocetti eut plusieurs petits boulots, puis, sous le nom de Dean Martin, il commença à travailler dans un club de New York où il connut ses premiers succès. Fin des années 1940, il fait la connaissance de Jerry Lewis qui se produit sur scène avec d’autres comiques. Quand ceux-ci quittent Lewis, Dean Martin décide de les remplacer. Les deux hommes forment Le duo Martin et Lewis qui devient le plus comique des États-Unis. Embrassant une carrière au cinéma, ils tournent leur premier film, My friend irma (1949). Dans le sillage de cet opus suivent My friend Irma goes West (1950) puis At War With The Army (1950). Binôme en équilibre — Dean Martin représente la douceur et la droiture, alors que Lewis représente l’idiot maniaque —, ils enchaînent le tournage de treize films, mais,la lassitude aidant, décident de se séparer au sommet de leur gloire en 1956.

Dean Martin ne s’arrête pas là et se dirige vers la musique et la télévision. Il se révèle en tant qu’acteur dramatique dans Le Bal des maudits (1958) avec Montgomery Clift et Marlon Brando, puis au côté de John Wayne dans Rio Bravo (1958), fait plusieurs tubes, dont « Volare » et « That’s Amore », et devient la figure de proue de la « cool music », avec Frank Sinatra, Sammy Davis Jr et Shirley MacLaine entre autres, au sein d’un groupe qu’ils baptisent le Rat Pack.

Le bonheur dure quelques années puis le groupe s’effrite. Pourtant, Dean Martin redémarre sur les chapeaux de roue. Il frappe les ondes de tubes musicaux, comme « Everybody Loves Somebody » qui déloge les Beatles du Hit Parade en 1964, « In the Chapel in The moonlight » ou « Gentle On My Mind » en 1968, et illumine les écrans de cinéma de belles réussites dont Embrasse-moi, idiot ! (1964),Les Quatre fils de Katie Elder (1965), la série des Matt Helm, parodie de James Bond, Cinq cartes à abattre (1968), Bandolero ! (1968), Airport (1969)…

Mais à la mort de son fils, il sombre dans la peine et la solitude. Frank Sinatra et Sammy Davis Jr tentent de lui redonner goût à la vie en organisant une tournée commune à travers les États-Unis, le Together Again Tour, il abandonne après seulement quelques concerts.

Il anima pendant neuf ans un show hebdomadaire, le Dean Martin Show, Après la suppression de son show en 1974, Dean Martin a animé pendant plusieurs années le Dean Martin Celebrity Roast qui, en dépit de la verve de Martin, très à l’aise en sa qualité de maître de cérémonie, n’a pas atteint la renommée du Dean Martin Show, malgré la présence d’invités prestigieux.

Ses apparitions sur scène se font alors extrêmement rares, hormis la présence de son vieux complice Jerry Lewis pour son soixante-douzième anniversaire. On lui diagnostique un cancer dès 1991, et il meurt d’emphysème le jour de Noël 1995.

Biographie

– Dean Martin and Frank Sinatra!, de Vincent Price, Blurb, 2019. (Anglais)
– Dean Martin: Biographie, discographie, filmographie, de Patrick Brion et Georges Di Lallo, Riveneuve éditions, 2011.
– Une histoire américaine: Frank Sinatra, Dean Martin, Sammy Davis Jr, Joey Bishop, Peter Lawford,
de Georges Ayache, Choiseul, 2010.
– Memories Are Made of This: Dean Martin Through His Daughter’s Eyes,
de Deana Martin et Wendy Holden, Crown Archetype, 2010. (Anglais)
– Dean et moi: Une histoire d’amour, de Jerry Lewis et James Kaplan, 2006.
– Dino : La belle vie dans la sale industrie du rêve, Nick Tosches, Rivages, 2003.

Filmographie

1989 Milton Berle, the Second Time Around: The Funny Fifties (Video) de Milton Berle
1985 Half Nelson (TV) d’Arthur Allan Seidelman
1984 Cannonball Run II d’Hal Needham
1981 The Cannonball Run d’Hal Needham
1980 The Dean Martin Christmas Special (TV) de Greg Garrison
1979 Vega$ (TV)
– The Usurper
1978 Charlie’s Angels (TV)
– Angels in Vegas
1975 Mr. Ricco de Paul Bogart
1973 Showdown de George Seaton
1971 Something Big d’Andrew V. McLaglen
1970 Swing Out, Sweet Land (TV) de Stan Harris
1970 Airport de George Seaton et Henry Hathaway (non crédité)
1968 The Wrecking Crew de Phil Karlson
1968 The Bob Hope Show (TV)
– Episode du 25 Septembre 1968 (non crédité)
1968 5 Card Stud d’Henry Hathaway
1968 Bandolero! d’Andrew V. McLaglen
1968 How to Save a Marriage and Ruin Your Life de Fielder Cook
1967 The Ambushers d’Henry Levin
1967 Rough Night in Jericho d’Arnold Laven
1966 Murderers’ Row d’Henry Levin
1966 Texas Across the River de Michael Gordon
1966 Birds Do It (non crédité) d’Andrew Marton
1966 The Silencers de Phil Karlson
1965 Marriage on the Rocks de Jack Donohue
1965 The Sons of Katie Elder d’Henry Hathaway
1964 Kiss Me, Stupid de Billy Wilder
1964 Rawhide (TV)
– Canliss
1964 Robin and the 7 Hoods de Gordon Douglas
1964 What a Way to Go! de J. Lee Thompson
1963 Who’s Been Sleeping in My Bed? de Daniel Mann
1963 4 for Texas de Robert Aldrich
1963 Toys in the Attic de George Roy Hill
1963 Come Blow Your Horn (non crédité) de Bud Yorkin
1962 Something’s Got to Give (Court-métrage) de George Cukor
1962 Who’s Got the Action? de Daniel Mann
1962 The Road to Hong Kong (non crédité) de Norman Panama
1962 Sergeants 3 de John Sturges
1961 Ada de Daniel Mann
1961 All in a Night’s Work de Joseph Anthony
1960 Pepe de George Sidney
1960 Ocean’s Eleven de Lewis Milestone
1960 Bells Are Ringing de Vincente Minnelli
1960 Who Was That Lady? de George Sidney
1959 Career de Joseph Anthony
1959 Rio Bravo d’Howard Hawks
1958 Some Came Running de Vincente Minnelli
1958 The Phil Silvers Show (TV)
– Bilko’s Secret Mission (non crédité)
1958 The Young Lions d’Edward Dmytryk
1958 Make Room for Daddy (TV)
– Terry’s Crush
1957 Ten Thousand Bedrooms de Richard Thorpe
1956 Hollywood or Bust de Frank Tashlin
1956 Pardners de Norman Taurog
1955 Artists and Models de Frank Tashlin
1955 You’re Never Too Young de Norman Taurog
1954 3 Ring Circus de Joseph Pevney
1954 Living It Up de Norman Taurog
1953 Money from Home de George Marshall
1953 The Caddy de Norman Taurog
1953 Scared Stiff de George Marshall
1952 Road to Bali d’Hal Walker
1952 Jumping Jacks de Norman Taurog
1952 Sailor Beware d’Hal Walker
1951 The Stooge de Norman Taurog
1951 That’s My Boy d’Hal Walker
1950 At War with the Army d’Hal Walker
1950 My Friend Irma Goes West d’Hal Walker
1949 My Friend Irma de George Marshall
1946 Film Vodvil: Art Mooney and Orchestra (Court-métrage) de Ben K. Blake