« Il n’y a aucun sens à faire un film que personne n’ira voir, juste pour créer une œuvre d’art parfaite, mais inutile. »

Carlo Ponti, est un producteur de cinéma franco-italien, né le 11 décembre 1912 à Magenta en Lombardie en Italie et mort le 10 janvier 2007 à Genève en Suisse. Il a obtenu la nationalité française en 1966.

Depuis 1941, il produit plus de 140 films, dont ceux réalisés par Federico Fellini La Strada (1954), Vittorio De Sica Boccaccio ’70 (1962), David Lean Le Docteur Jivago (1965) et Michelangelo Antonioni Blow-Up (1966).

Carlo Ponti voit le jour à Magenta en Lombardie. Il suit des études de droit à l’université de Milan. Il se joint au cabinet de son père à Milan et se trouve mêlé dans le milieu du cinéma pour la négociation des contrats.

En 1940, il tente de créer une industrie cinématographique à Milan et produit son premier long métrage Le Mariage de minuit de Mario Soldati, dans lequel Alida Valli tient son premier rôle important. Ce film est examiné par le la loi italienne luttant contre la Restauration autrichienne dans le royaume d’Italie pendant le Risorgimento et a connu le succès, car il a pris l’exemple des Autrichiens avec les Allemands[évasif] durant la Seconde Guerre mondiale3. Pour cette cause, il est brièvement emprisonné pour nuisance de relations avec le Troisième Reich4.

En 1941, il accepte une offre de Lux Film, société de production appartenant à Riccardo Gualino à Rome, où il produit des films à succès commerciaux mettant en scène l’acteur Totò.

En 1954, il a beaucoup de succès avec la production du film La Strada de Federico Fellini. Il produit ensuite Boccaccio ’70 (1962), Hier, aujourd’hui et demain (1963) et Mariage à l’italienne (1964) de Vittorio De Sica, ainsi que les films populaires Le Docteur Jivago de David Lean (1965) et Blow-Up de Michelangelo Antonioni (1966).Il coproduit plusieurs films mettant en vedette Sophia Loren à Hollywood.Le divorce étant interdit en Italie, il obtient le contrat de divorce au Mexique et, en 1957, épouse Sophia Loren par procuration : la justice italienne le condamne pour bigamie.

En 1951, en tant que membre du jury du concours de beauté Miss Italie, il remarque une jeune fille de seize ans Sofia Scicolone. Il lui propose des rôles dans des films comme Anna de Alberto Lattuada dans la même année. En 1952, son ami Goffredo Lombardo, chef de production à Titanus, change le nom de cette actrice en Sophia Loren.

En 1962, après avoir arrangé avec sa première femme, ils contiennent leur mariage annulé et, tous les trois, partent en France où ils demandent la naturalisation française. En 1965, Carlo Ponti et sa femmesont officiellement divorcés, ce qui permet, en 1966, d’épouser Sophia Loren à Sèvres. Ils deviennent citoyens français à la suite d’une demande approuvée par le futur président de la République française Georges Pompidou.

En 1979, sa condamnation à une lourde amende par le fisc italien et le transfert de ses affaires au Canada marquent la fin de son formidable parcours de producteur.

Il décède le 10 janvier 2007 à Genève.

Filmographie comme producteur et producteur executif

1998 Liv (Court-métrage) de Edoardo Ponti
1990 Samedi, dimanche et lundi (Sabato, domenica e lunedì) de Lina Wertmüller
1989 La ciociara (TV) de Dino Risi d’après Alberto Moravia
1984 Qualcosa di biondo (TV) de Maurizio Ponzi
1978 Le renard de Brooklyn (The Squeeze) de Antonio Margheriti (sous le nom de Anthony M. Dawson)
1978 Fantasma en el Oeste de Antonio Margheriti (sous le nom de Anthony M. Dawson)
1977 L’aguicheuse (La notte dell’alta marea) de Luigi Scattini
1977 Une journée particulière (Una giornata particolare) de Ettore Scola
1976 Le pont de Cassandra (The Cassandra Crossing) de George P. Cosmatos
1976 Affreux, sales et méchants (Brutti, sporchi e cattivi) de Ettore Scola
1976 Colpita da improvviso benessere de Franco Giraldi
1976 Le Patron et l’ouvrier (Il padrone e l’operaio) de Steno
1975 Défense de toucher (L’infermiera) de Nello Rossati
1975 Gente di rispetto de Luigi Zampa
1975 La baby sitter de René Clément
1975 Cipolla Colt de Enzo G. Castellari (sous le nom de Enzo Girolami)
1975 Profession : reporter (Professione : reporter) de Michelangelo Antonioni
1975 La pépée du gangster (La pupa del gangster) de Giorgio Capitani
1974 Deux grandes gueules (Il bestione) de Sergio Corbucci
1974 La poliziotta de Steno
1974 Brève rencontre (Brief Encounter) (TV) de Alan Bridges
1974 Verdict de André Cayatte
1974 Permettete signora che ami vostra figlia ? de Gian Luigi Polidoro
1974 Arrivano Joe e Margherito de Giuseppe Colizzi
1974 Le voyage (Il viaggio) de Vittorio De Sica
1974 L’initiatrice (Cugini carnali) de Sergio Martino
1974 Un parfum d’amour (Virilità) de Paolo Cavara
1974 La brute, le colt et le karaté (El kárate, el Colt y el impostor)
de Antonio Margheriti (sous le nom de Anthony M. Dawson)
1973 De la chair pour Frankenstein (Flesh for Frankenstein) de Paul Morrissey et Antonio Margheriti
1973 Giordano Bruno de Giuliano Montaldo
1973 Représailles (Rappresaglia) de George P. Cosmatos
1973 Ming, ragazzi! de Antonio Margheriti (sous le nom de Anthony M. Dawson)
1973 Polices parallèles (Milano trema: la polizia vuole giustizia) de Sergio Martino
1973 Gawain and the Green Knight de Stephen Weeks
1973 Rapt à l’italienne (Mordi e fuggi) de Dino Risi
1973 Cari genitori de Enrico Maria Salerno
1973 Torso (I corpi presentano tracce di violenza carnale) de Sergio Martino
1972 Quoi ? (Che ?) de Roman Polanski
1972 Il caso Pisciotta de Eriprando Visconti
1972 Une bonne planque (Bianco, rosso e…) de Alberto Lattuada
1971 Mortadella de Mario Monicelli
1971 Meurtre par intérim (Un posto ideale per uccidere) de Umberto Lenzi
1970 La femme du prêtre (La moglie del prete) de Dino Risi
1970 Les fleurs du soleil (I girasoli) de Vittorio De Sica
1970 Zabriskie Point de Michelangelo Antonioni
1968 Le temps des amants (Amanti) de Vittorio De Sica
1968 Diamonds for Breakfast de Christopher Morahan
1968 Break-up, érotisme et ballons rouges (L’uomo dei cinque palloni) de Marco Ferreri
1967 Fantômes à l’italienne (Questi fantasmi) de Renato Castellani
1967 Deux Anglaises en délire (Smashing Time) de Desmond Davis
1967 Au feu les pompiers! (Horí, má panenko) de Milos Forman
1967 La belle et le cavalier (C’era una volta) de Francesco Rosi
1967 La fille et le général (La ragazza e il generale) de Pasquale Festa Campanile
1967 La vingt-cinquième heure de Henri Verneuil
1966 Pan Tau (TV) de Jindrich Polák
1966 Blow Up de Michelangelo Antonioni
1966 Trains étroitement surveillés (Ostre sledované vlaky) de Jirí Menzel
1965 A Look Back at Crossbow (Court-métrage documentaire)
1965 Aujourd’hui, demain et après-demain (Oggi, domani, dopodomani)
de Eduardo De Filippo, Marco Ferreri et Luciano Salce
1965 Le docteur Jivago (Doctor Zhivago) de David Lean d’après Boris Pasternak
1965 Lady L de Peter Ustinov d’après Romain Gary
1965 La dixième victime (La decima vittima) de Elio Petri
1965 Casanova ’70 de Mario Monicelli
1965 Opération Crossbow de Michael Anderson
1964 Mariage à l’italienne (Matrimonio all’italiana) de Vittorio De Sica
1964 Controsesso de Renato Castellani, Marco Ferreri et Franco Rossi
1964 Comment épouser un premier ministre de Michel Boisrond
1964 Le mari de la femme à barbe (La donna scimmia) de Marco Ferreri
1963 Hier, aujourd’hui et demain (Ieri oggi domani) de Vittorio De Sica
1963 L’ennui et sa diversion (La noia) de Damiano Damiani d’après de Alberto Moravia
1963 Le mépris de Jean-Luc Godard
1963 Adultero lui, adultera lei de Raffaello Matarazzo
1963 Les carabiniers de Jean-Luc Godard
1963 Landru de Claude Chabrol
1963 Le doulos de Jean-Pierre Melville
1962 L’île des amours interdites (L’isola di Arturo) de Damiano Damiani
1962 Les séquestrés d’Altona (I sequestrati di Altona) de Vittorio De Sica
1962 La Femme rousse (Die Rote) de Helmut Käutner
1962 L’OEil du malin de Claude Chabrol
1962 Cléo de 5 à 7 de Agnès Varda
1962 Boccace 70 (Boccaccio 70)
de Vittorio De Sica, Federico Fellini, Mario Monicelli et Luchino Visconti
1961 Madame Sans-Gêne de Christian-Jaque
1961 Léon Morin, prêtre de Jean-Pierre Melville
1961 Une femme est une femme de Jean-Luc Godard
1961 Lola de Jacques Demy
1960 La ciociara de Vittorio De Sica
1960 Il corazziere de Camillo Mastrocinque
1960 La novice (Lettere di una novizia) de Alberto Lattuada
1960 Un scandale à la cour (A Breath of Scandal) de Michael Curtiz
1960 La diablesse en collant rose (Heller in Pink Tights) de George Cukor
1959 Une espèce de garce (That Kind of Woman) de Sidney Lumet
1958 L’orchidée noire (The Black Orchid) de Martin Ritt
1958 Les époux terribles (Nata di marzo) de Antonio Pietrangeli
1957 Marisa (Marisa la civetta) de Mauro Bolognini
1957 Femmine tre volte de Steno
1957 Guendalina de Alberto Lattuada
1957 La chasse aux maris (Ragazze d’oggi) de Luigi Zampa
1956 Peccato di castità de Gianni Franciolini
1956 Guerre et paix (War and Peace) de King Vidor d’après Léon Tolstoi
1956 Le disque rouge (Il ferroviere) de Pietro Germi
1956 La fille de la rizière (La risaia) de Raffaello Matarazzo
1955 Ce soir… rien de nouveau (L’ultimo amante) de Mario Mattoli
1955 Par-dessus les moulins (La bella mugnaia) de Mario Camerini
1955 Totò all’inferno de Camillo Mastrocinque
1955 Cuore di mamma de Luigi Capuano
1955 Le diciottenni de Mario Mattoli
1954 La fille du fleuve (La donna del fiume) de Mario Soldati
1954 Torpilles humaines (Siluri umani) de Antonio Leonviola et Marc-Antonio Bragadin
1954 Attila fléau de Dieu (Attila) de Pietro Francisci
1954 L’or de Naples (L’oro di Napoli) de Vittorio De Sica
1954 Un americano a Roma de Steno
1954 La belle Romaine (La romana) de Luigi Zampa
1954 Ulysse de Mario Camerini
1954 Mambo de Robert Rossen
1954 Il medico dei pazzi de Mario Mattoli
1954 La strada de Federico Fellini
1954 Misère et noblesse (Miseria e nobiltà) de Mario Mattoli
1954 Le carrousel fantastique (Carosello napoletano) de Ettore Giannini
1954 Où est la liberté ?(Dov’è la libertà…?) de Roberto Rossellini
1954 Les gaîtés de la correctionnelle (Un giorno in pretura) de Steno
1953 Anni facili de Luigi Zampa
1953 La louve de Calabre (La lupa) de Alberto Lattuada
1953 Domenica a Capri (Court-métrage) de Riccardo Pallottini et Karl Struss
1953 Jolanda la figlia del corsaro nero de Mario Soldati
1953 Les infidèles (Le infedeli) de Mario Monicelli et Steno
1952 È arrivato l’accordatore de Duilio Coletti
1952 Gli 11 moschettieri (Documentaire) de Ennio De Concini et Fausto Saraceni
1952 Fratelli d’Italia de Fausto Saraceni
1952 Les trois corsaires (I tre corsari) de Mario Soldati
1952 La traite des blanches (La tratta delle bianche) de Luigi Comencini
1952 Europe 51 de Roberto Rossellini
1952 Toto en couleurs (Totò a colori) de Steno
1951 Gendarmes et voleurs (Guardie e ladri) de Mario Monicelli et Steno
1951 Anna de Alberto Lattuada
1951 Il padrone del vapore de Mario Mattoli
1951 Dernier rendez-vous (Ultimo incontro) de Gianni Franciolini
1951 Totò troisième homme (Totò terzo uomo) de Mario Mattoli
1951 Accidenti alle tasse !! de Mario Mattoli
1950 È arrivato il cavaliere ! de Mario Monicelli et Steno
1950 Mara fille sauvage (Il brigante Musolino) de Mario Camerini
1950 Dans les coulisses (Vita da cani) de Mario Monicelli et Steno
1950 Her Favourite Husband de Mario Soldati
1950 Coeurs sans frontières (Cuori senza frontiere) de Luigi Zampa
1950 Miss Italie Miss Italia de Duilio Coletti
1949 L’empereur de Capri (L’imperatore di Capri) de Luigi Comencini
1949 Romanticismo de Clemente Fracassi
1949 Le Moulin du Pô (Il mulino del Po) de Alberto Lattuada
1949 Tocsin (Campane a martello) de Luigi Zampa
1948 De nouveaux hommes sont nés (Proibito rubare) de Luigi Comencini
1948 Sans pitié (Senza pietà) de Alberto Lattuada
1948 Fuite en France (Fuga in Francia) de Mario Soldati
1948 Jeunesse perdue (Gioventù perduta) de Pietro Germi
1948 I Miserabili. Tempesta su Parigi de Riccardo Freda
1948 L’évadé du bagne (Caccia all’uomo) de Riccardo Freda (sous le nom de Robert Hampton)
1948 Amanti senza amore de Gianni Franciolini
1947 Armando le mystérieux (La primula bianca) de Carlo Ludovico Bragaglia
1947 Vivre en paix (Vivere in pace) de Luigi Zampa
1946 Albergo Luna, camera 34 de Carlo Ludovico Bragaglia
1946 Mon fils professeur (Mio figlio professore) de Renato Castellani
1946 Un americano in vacanza de Luigi Zampa
1945 Deux lettres anonymes (Due lettere anonime) de Mario Camerini
1945 La freccia nel fianco de Alberto Lattuada et Mario Costa (non crédité)
1943 La primadonna de Ivo Perilli
1943 Giacomo l’idealista de Alberto Lattuada
1941 Le mariage de minuit (Piccolo mondo antico) de Mario Soldati