Bernard Chardère, né le 21 septembre 1930 à Saint-Rambert-en-Bugey, est un historien et critique de cinéma.

Fondateur de la revue Positif (1952), de la revue Premier Plan avec Michel Mardore (1959), secrétaire général du Théâtre de la Cité de Roger Planchon (1961), membre du Congrès Indépendant du Cinéma International (CICI ; à partir de 1963), créateur de la structure de production les Films du Galion (1959), délégué général de la Fondation nationale de la Photographie (hébergée dans la maison des Lumière qu’il a ainsi sauvée des promoteurs ; 1978), de l’Institut Lumière à Lyon, il est aussi spécialiste des frères Lumière et de Jacques Prévert.

Filmographie

1959 L’institut de médecine légale et de Criminologie Clinique
1959 Autrefois les canuts
1961 Comme un des Beaux-Arts
1970 La Ricamarie 1869-1969

PublicationsLumières sur Lumière, Presses Universitaires de Lyon, 1987

– Faut pacifier !, Aléas, 2008.
– Le cinéma français : à travers 100 succès, Larousse, 2003.
– Un demi-siècle, ici, dans la culture, Lyon, Aléas, 2001.
– Les Dialogues culte du cinéma français, Larousse, 1999.
– Carnet de guère, Climats, 1998.
– Jacques Prévert : Inventaire d’une vie, Gallimard, 1997.
– Jacques Prévert l’insoumis, Catalogue d’exposition, Pontarlier, 1997.
– Le roman des Lumière : le cinéma sur le vif, Gallimard, 1995.
– Les Images des Lumière, Gallimard, 1995.
– Bernard Chardère, Guy Borgé et Marjorie Borgé, Les Lumière, Éd. Payot, 1985.
– Au pays des Lumière, Institut Lumière/Arles, Actes Sud, 1995.
– Figurez-vous qu’un soir, en plein Sahara, Institut Lumière/Arles, Actes Sud, 1992.

Bibliographie

– Bernard Chardère, 60 ans de cinéma, Carole Aurouet, Nouvelles éditions Jean-Michel Place, 2012.
– Bernard Chardère ou le cinéma comme humanisme, documentaire de Vincent Lowy, 2008.
– La critique de cinéma en France : histoire, anthologie, dictionnaire, Michel Ciment et Jacques Zimmer, 1997.