« Jamais je ne publierai mes Mémoires. Ma vie paraitrait irréelle : j’ai vécu plusieurs existences. Ma carrière au cinéma n’est qu’une l’une d’elles. »

3″Suzanne Charpentier, dite Annabella, est une actrice française née le 14 juillet 1907 à Paris, et décédée le 18 septembre 1996 à Neuilly-sur-Seine.

Grâce à une photo envoyée par son père à un producteur, Annabella débute à seize ans au cinéma dans le Napoléon d’Abel Gance. Elle y tient le rôle de Violine Fleuri et réussit à se faire remarquer malgré une distribution prestigieuse. C’est à l’occasion de ce tournage qu’elle trouve son nom de scène grâce à une suggestion d’Abel Gance, inspirée par un personnage d’un poème d’Edgar Poe : Annabel Lee.

C’est le cinéma parlant qui fait d’elle une star. Le film de René Clair Le Million en 1931 la révèle au grand public comme l’une des plus grandes séductrices du cinéma français. Elle est aux côtés de Jean Gabin, la belle Berbère Aïcha la Slaoui dans La Bandera de Julien Duvivier. Elle épouse le comédien Jean Murat (1934-1938).

À la fin des années 1930, elle tentera l’aventure d’Hollywood et y rencontrera Tyrone Power qu’elle épouse en 1939 (divorce en 1948). Elle a pendant cette période quelques rôles en France, notamment dans Hôtel du Nord de Marcel Carné en 1938. Après son deuxième divorce, elle rentre en France en 1948. Mais sa carrière marque un singulier coup d’arrêt et Annabella passe les dernières années de sa vie dans sa propriété de Saint-Pée-sur-Nivelle au Pays basque, notamment avec Jules Roy.

Elle mourut en 1996 d’une crise cardiaque.

Bibliographie

– Les Immortelles:Les grands entretiens d’Henry-Jean Servat, Hors Collection, 2018
– Annabella, gardez le sourire !:les mille et une vies de la jeune première d’avant-guerre,
de Eric Antoine Lebon, L’Harmattan, 2018.
– Annabella, de Paul Garret, Nouvelle Librairie Française, 1932.

Filmographie

1985 Elisabeth de Pierre-Jean de San Bartolomé (Moyen-métrage)
1954 Suspense (TV)
– Diamonds in the Sky
1952 Quema el suelo de Juan Luis Calleja
1950 Le plus bel amour de Don Juan de José Luis Saenz de Heredia
1950 L’homme qui revient de loin de Jean Castanier
1949 Dernier amour de Jean Stelli
1948 Éternel conflit de Georges Lampin
1946 13, rue Madeleine d’Henry Hathaway
1943 Bomber’s Moon de Charles Fuhr
1943 Tonight We Raid Calais de John Brahm
1939 Bridal Suite de Reginald Owen
1938 Hôtel du Nord de Marcel Carné
1938 Suez d’Allan Dwan
1938 La baronne et son valet de Walter Lang
1937 Dîner au Ritz d’Harold D. Schuster
1937 La citadelle du silence de Marcel L’Herbier
1937 Sous la robe rouge de Victor Seastrom
1937 La baie du destin d’Harold D. Schuster
1936 Anne-Marie de Raymond Bernard
1935 Veille d’armes de Marcel L’Herbier
1935 L’équipage d’Anatole Litvak
1935 La bandera de Julien Duvivier
1935 Varietés de Nicolas Farkas
1935 Napoléon Bonaparte (non credité) d’Abel Gance
1934 Les nuits moscovites d’Alexis Granowsky
1934 Caravane d’Erik Charell
1933 Sonnenstrahl de Paul Fejos
1933 Mademoiselle Josette, ma femme d’André Berthomieu
1933 Marie, légende hongroise de Paul Fejos
1933 Quatorze Juillet de René Clair
1933 Gardez le sourire de Paul Fejos
1933 La bataille de Nicolas Farkas
1932 Prima dragoste de Paul Fejös et Jean Mihail
1932 Une histoire d’amour de Paul Fejös
1932 Un fils d’Amérique de Carmine Gallone
1932 Paris-Méditerranée de Joe May
1931 Son altesse l’amour d’Éric Schmidt et Robert Péguy
1931 Un soir de rafle de Carmine Gallone
1931 Autour d’une enquête de Robert Siodmak et Henri Chomette
1931 Deux fois vingt ans de Charles-Félix Tavano
1931 Romance à l’inconnue de René Barberis
1931 Le million de René Clair
1930 La maison de La Flèche d’Henri Fescourt
1930 Barcarolle d’amour de Carl Fröhlich et Henry Roussell
1929 Trois jeunes filles nues de Robert Boudrioz
1928 Maldone de Jean Grémillon
1927 Napoléon vu par Abel Gance d’Abel Gance