« Etre hongrois ne suffit pas. Encore faut-il avoir du talent. »

Alexander Korda, né Sándor László Kellner le 16 septembre 1893 à Pusztatúrpásztó et décède le 23 janvier 1956 à Londres, est un réalisateur et producteur hongrois naturalisé britannique. Il est également connu en France sous le nom d’Alexandre Korda.

Fondateur de la société de production London Film Productions, il a été l’un des grands artisans de l’industrie du film britannique.

Alexander Korda naît dans une famille juive de la Grande Plaine hongroise. Une devise latine de son école de commerce de Budapest, « Sursum corda ! », lui donne l’idée de son nouveau nom. Il travaille d’abord comme journaliste et devient envoyé spécial à Paris de Független Magyarország avant de se consacrer au cinéma comme critique et théoricien. Alexander Korda parlait 5 langues couramment : yiddish, allemand, hongrois, français, anglais.

Lorsqu’il quitte son pays natal en 1919, il a déjà 25 films à son actif en tant que réalisateur. Il travaille successivement à Vienne, Berlin, Paris (où il porte à l’écran le succès théâtral de Marcel Pagnol, Marius) et Hollywood, où il entre chez United Artists. Cependant, c’est au Royaume-Uni qu’il connaît ses plus grands succès. Il finit par s’y installer avec ses frères Zoltan et Vincent Korda et, en 1932, fonde London Film Productions et les Denham Film Studios à Denham, qui deviennent finalement une filiale de la Rank Organisation.

Il est un des premiers à faire un usage remarqué de la couleur dans ses films. En 1942, Korda devint le premier réalisateur à être anobli. Parmi ses plus grands succès en tant que producteur : Les Quatre Plumes blanches (1939), Le Voleur de Bagdad (1940) et Le Troisième Homme (1949).

Il décède le 23 janvier 1956 à Londres.

Bibliographie

– Korda: Britain’s Only Movie Mogul, Charles Drazin, Sidgwick & Jackson, 2002. (Anglais)
– Des Vies de rêve:Histoire d’une famille, Michael Korda, Robert Laffont, 1981.
– Alexander Korda : 1893-1956, Peter Cowie, L’Avant-Scène Cinéma, 1965.
– Alexander Korda, Karol Kulik, Virgin Books, 1991. (Anglais)

filmographie comme réalisateur

1948 La grande révolte
1947 Un mari idéal
1945 Le verdict de l’amour
1941 Lady Hamilton
1940 Le voleur de Bagdad de Ludwig Berger et Michael Powell (non crédité)
1939 Le lion a des ailes de Adrian Brunel et Brian Desmond Hurst (non crédité)
1936 Rembrandt
1936 The Man Who Could Work Miracles de Lothar Mendes (non crédité)
1934 La dernière aventure de Don Juan
1934 The Rise of Catherine the Great de Paul Czinner (non crédité)
1933 The Girl from Maxim’s
1933 La vie privée d’Henry VIII
1933 La dame de chez Maxim’s
1932 Wedding Rehearsal
1932 Zum goldenen Anker
1932 Service for Ladies
1931 Längtan till havet
1931 Die Männer um Lucie
1931 Marius
1931 Rive gauche
1930 Princess and the Plumber
1930 Le beau contrebandier
1930 Lilies of the Field
1929 Her Private Life
1929 The Squall
1929 Love and the Devil
1928 Night Watch
1928 Yellow Lily
1927 The Private Life of Helen of Troy
1927 Le voile nuptial
1927 Une Dubarry moderne
1926 Madame ne veut pas d’enfants
1925 Le danseur de Madame réalisation et scénario
1924 Tragödie im Hause Habsburg
1924 Jedermanns Frau
1923 Das unbekannte Morgen réalisation et scénario
1922 Samson und Delila réalisation et scénario
1922 Die Tragödie eines verschollenen Fürstensohnes
1922 Herren der Meere
1920 Prinz und Bettelknabe
1920 A 111-es
1919 Ave Caesar!
1919 Fehér rózsa
1919 Se ki, se be
1919 Yaata
1919 Az aranyember
1918 Mary Ann
1917 Faun
1917 Gólyakalifa
1917 Harrison és Barrison
1917 Szent Péter esernyöje
1917 Mágia
1916 A Dolovai nábob leánya
1916 A Kétszívü férfi réalisation et scénario
1916 A Nagymama réalisation et scénario
1916 A Nevetö Szaszkia
1916 Az egymillió fontos bankó
1916 Ciklámen
1916 Fehér éjszakák
1916 Mágnás Miska
1916 Mesék az írógépröl réalisation et scénario
1916 Vergödö szívek de Márton Garas et Jenö Janovics (non crédité)
1915 A tiszti kardbojt
1915 Lyon Lea
1915 Tutyu és Totyó
1914 A becsapott újságíró
1914 Örház a Kárpátokban

filmographie comme scénariste

1949 Le troisième homme de Carol Reed (non crédité)
1934 The Scarlet Pimpernel de Harold Young (non crédité)