AK, Ukrainien charismatique, partage à Londres un appartement avec Holly et Juliette. Chacun d’entre eux poursuit un rêve bien précis qui n’a pas grand chose à voir avec leur quotidien. AK veut être une star internationale de la chanson mais pour l’instant, il est gigolo sado-maso. Holly, veut être danseuse de ballet mais pour l’instant, elle travaille dans une boîte de strip-tease. Quant à Juliette, elle rêve de sauver des orphelins africains mais pour l’heure, elle est vendeuse dans une pharmacie et tente de récolter des pièces jaunes. Les situations incongrues et cocasses s’enchaînent, toujours de façon comique. Pour pouvoir donner corps à leurs rêves, il leur faudra d’abord toucher le fond.

L’Obscénité et la Vertu sont les deux faces d’une même pièce  » est l’un des nombreux aphorismes qu’adresse A.K à la caméra et donne son titre à ce film qui s’emploie à démontrer la vérité de cette phrase à travers ses héros contraints à mener des vies difficiles pour pouvoir réaliser leurs rêves. Juliette est préparatrice en pharmacie où elle vole des médicaments pour sauver les orphelins en Afrique, Holly est une ballerine désargentée qui travaille dans un club de strip-tease et enfin A.K gagne sa vie comme gigolo sado maso en attendant d’être reconnu comme chanteur punk.